AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 › retrouvailles inattendues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: › retrouvailles inattendues.   Lun 5 Sep - 21:26

 
retrouvailles inattendues
Je ne m'étais toujours pas remise de mes émotions des derniers jours. A vrai dire, le contraire serait étonnant. J'avais tout perdu, ou presque, dans cet incendie. Toutes mes affaires étaient parties en fumée, deux élèves de l'école où je travaillais avaient péri, piégés dans une des classes, et à cela s'ajoutait que j'avais également perdu mes propres parents. On avait appris la nouvelle assez tardivement, l'identification des corps ayant été difficile et plutôt longue vu le nombre de victimes. Suite à cela, j'avais dû prendre mes responsabilités et faire en sorte que mes sœurs soient en sécurité. Il n'était pas question qu'on perde quelqu'un de plus. On avait donc migré vers la Caroline du Sud, comme un certain nombre des habitants de Santa Monica. Arrivées sur place, on nous donna une chambre à l'hôtel Hampton Inn. Ce n'était pas le grand luxe, mais c'était bien mieux que rien. J'étais sincèrement reconnaissante envers le maire de la ville qui avait eu la bonté de nous accueillir alors que rien ne l'y obligeait. Il nous aidait dans les démarches administratives, faisant en sorte que ça aille plus vite qu'à la normale. Il m'avait notamment trouvé un rendez-vous avec le directeur de l'école pour que je puisse m'entretenir avec lui pour obtenir un éventuel emploi. J'en revenais d'ailleurs et ce dernier avait été plus positif. Cependant, je ne me réjouissais pas trop vite car rien n'était fait encore. Je m'apprêtais à entrer dans ma chambre d'hôtel lorsque la porte de la chambre voisine s'ouvrit, laissant place à une silhouette que je connaissais. Je n'arrivais pas à en croire mes yeux. J'avais espéré, depuis mon arrivée, tomber sur des connaissances pour me rassurer quant à leur destin suite à l'incendie. Voir Stanislav ici me rassurait énormément, d'autant plus qu'il n'avait pas l'air blessé, du moins physiquement.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Lun 5 Sep - 21:51

retrouvailles inattendues.
Arabella x Stanislav
We keep this love in a photograph, we make these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, hearts are never broken and time's forever frozen still.

Deux semaines. Voilà deux semaines où j'apprend à reconstruire une nouvelle vie, dans une autre ville que Santa Monica qui comptait énormément pour moi, cette ville avait été mon échappatoire, mon second souffle, ma seconde chance après m'être échappé de mon pays. La voilà maintenant partie en fumée. Ma maison, le garage, mes papiers, mes vêtements. Heureusement que je n'avais rien, que j'allais bien. Et le plus déroutant était de savoir si mes amis allaient bien eux aussi car durant l'évacuation des résidents de mon quartier, je n'avais pas eu le temps de prendre quoi que ce soit avec moi, même pas mon téléphone, alors comment pouvais-je savoir si mes meilleurs amis et mes proches amis allaient bien? Je n'avais revu personne encore aujourd'hui, si ce n'est que quelques connaissances. Je ne sortais pas non plus énormément de ma chambre d'hôtel, gentiment prêtée par le maire de Myrtle Beach. Mais ayant plus qu'assez de rester enfermer dans cette chambre, je me décidais à sortir faire un tour et aussi apprendre à connaître la ville. Ce n'est pas comme si que j'allais y rester pendant une durée indéterminée de toutes façons. C'est alors en ouvrant la porte de ma chambre que je fus nez à nez avec Arabella. Mon sang ne fit qu'un tour je m'étais tout autant inquiété pour la jeune femme durant ces deux semaines, et j'étais étonnement heureux de la voir en face de moi. D'ailleurs pour une raison que j'ignore toujours, je la pris instinctivement dans mes bras à l'en serrer un peu trop fort. - Arabella.. Depuis combien de temps t'es là? Tu vas bien? Questionnais-je après l'avoir lâché et m'être reculé de quelques centimètres légèrement gêné pour je ne sais quelle raison. Mon regard ne la lâchais pas d'une semelle, je la sondais de haut en bas voulant me rassurer sur son état de santé.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Mar 6 Sep - 12:01

retrouvailles inattendues
Ce n'était pas simple de vivre dans l'ignorance quotidiennement. Je ne savais toujours pas si mes amis les plus proches avaient réussi à sortir indemnes de cet incendie et s'ils avaient été évacués en direction de Myrtle Beach ou s'ils avaient rejoint une autre destination. Il allait sûrement falloir encore du temps avant qu'un recensement soit fait et que toutes les fouilles soient terminées à Santa Monica. Les évacuations avaient pris plusieurs semaines, suivant le rythme du feu, mais lorsque c'était arrivé à notre quartier, tout avait été très rapide. Du moins, c'était l'impression que ça nous avait donné, probablement parce que nous étions dans l'action. L'attente du verdict, quant à elle, était vraiment longue et devenait presque insupportable à certains moments. Certes, apprendre qu'un proche est blessé ou mort n'est pas plus agréable que l'attente, mais au moins, on arrête de se faire des films et on peut commencer, progressivement, à se reconstruire. On attendait donc des nouvelles, sans vraiment savoir comment on les obtiendrait, ayant pour la plupart tout perdu, y compris nos téléphones.
En attendant, on essayait comme on pouvait d'avancer. J'avais eu rendez-vous avec le directeur de l'école pour tenter d'obtenir un poste et reprendre une vie professionnelle. En rentrant à l'hôtel, j'étais tombée face à face avec Stanislav, qui semblait vivre dans la chambre voisine. Au premier regard, il ne semblait pas être blessé et ça me rassurait. Cependant, je restais quelque peu bouche-bée, surprise de tomber sur lui alors que je n'avais pas eu de ses nouvelles depuis notre soirée à l'Irish Pub. Il se montra finalement plus chaleureux, me serrant dans ses bras, avant de me demander depuis combien de temps j'étais là et si j'allais bien. Je profitais quelques instants de cette étreinte. Ça faisait un bien fou de retrouver un visage connu parmi toutes ces personnes qui nous ne connaissions pas. Je repris mes esprits et lui répondis : - Je suis arrivée il y a quelques jours seulement. Je crois que je vais bien... Enfin physiquement, je vais bien, moralement c'est plus difficile, lui dis-je alors, sans vraiment réfléchir à ce que je disais. - Et toi alors, tu as réussi à t'en sortir indemne ? Je n'ai pas arrêté de me demander pendant tout ce temps si tu avais eu le temps de quitter la ville, repris-je alors.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Mar 6 Sep - 13:32

We keep this love in a photograph, we make these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, hearts are never broken and time's forever frozen still.

Autant dire que j'étais heureux et surtout soulagé de revoir Arabella qui, aux premiers abords avait l'air d'aller bien, du moins physiquement. Je ne m'attardais pas plus longtemps et la pris directement dans mes bras sans penser à quoi que ce soit. J'espérais pouvoir retrouver mes amis aussi rapidement que j'ai retrouvé Arabella, priant pour qu'ils soient encore en vie et en bonne santé. Mais en ce moment là, c'était avec la jeune femme que je me trouvais, alors j'en profitais pour lui demander comment elle allait et depuis combien de temps était-elle ici. - Je comprends. Enfin je crois comprendre. Tes proches vont bien, tu as des nouvelles? Demandais-je à la jeune femme, savoir si elle était dans la même position que moi ou si elle avait pu avoir des nouvelles de quelques proches au moins. Cependant, elle me retournait la question à savoir si je m'en étais sorti indemne. J'hochais simplement la tête. - Oui, moi tout va bien. Ils ont évacués mon quartier quelques heures avant que le feu ne s'en prenne. Avais-je répondu. Rien que d'y penser cela m'énervait de plus en plus. Tout cela avait commencé avec un feu de forêt, la chose la plus vue et revue de tous les temps, j'étais dégoûté de savoir qu'ils n'ont pas été capable de le maîtriser beaucoup plus tôt.
Made by Neon Demon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Mer 7 Sep - 12:06

retrouvailles inattendues
Ce n'était pas facile de dire si on allait bien ou non après ce qu'on venait de traverser. Physiquement, c'était certain que j'allais bien. J'avais eu la chance de ne pas être blessée, contrairement à d'autres qui avaient dû être hospitalisés d'urgence et qui l'étaient encore aujourd'hui. Cependant, moralement, c'était bien plus difficile. Je devais me montrer forte avec mes sœurs, leur prouver qu'elles n'étaient pas seules et qu'elles pouvaient compter sur moi, mais ce n'était pas tous les jours faciles de sourire alors que les larmes auraient tendance à vouloir couler. Stanislav me demanda justement comment j'allais, et sentant que je pouvais être honnête avec lui et ne pas devoir faire semblant comme je le faisais parfois avec mes sœurs ces derniers temps, je lui répondis sincèrement. - Mes sœurs vont bien, on a réussi à se retrouver assez facilement au moment de l'évacuation. Par contre, je n'ai pas encore de nouvelles de mes amis et on m'a appris à notre départ de Santa Monica que mes parents sont décédés, pris au piège dans leur maison, lui répondis-je alors, essayant de ne pas craquer parce que je savais que si je me laissais aller, j'aurais du mal à me reprendre. Je lui retournai alors la question, voulant en savoir plus à son sujet. Au premier regard, il semblait aller bien, mais tout comme moi, ce pouvait être une blessure morale qui le hantait. Il confirma mes pensées en me disant que son quartier avait été évacué avant que le feu ne s'en prenne aux habitations proches de chez lui. C'était mieux ainsi, il n'avait pas eu le temps de vivre l'horreur de la panique et voir son chez lui prendre feu, comme j'avais pu le voir. - Tant mieux, c'est sûrement mieux ainsi. Tu as eu le temps de découvrir un peu la ville alors ? lui répondis-je simplement.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Lun 12 Sep - 16:28

We keep this love in a photograph, we make these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, hearts are never broken and time's forever frozen still.

Arabella venait de m'expliquer comment elle allait et surtout comment son entourage s'en était sorti ou non. J'apprenais par ailleurs que ses parents ont succombé, pris au piège dans l'incendie de leur maison. J'eus une boule à la gorge face à cette révélation mais je ne savais pas du tout comment réagir. La prendre dans mes bras au risque de la faire pleurer? Car aussi bizarre cette technique soit-elle, mais lorsque l'on est triste et qu'une personne nous prend dans ses bras, nous nous effondrons sans relâche. Je savais qu'à ce moment précis elle faisait tout pour contenir ses larmes, je n'allais pas faire quelque chose qui la pousserait à pleurer devant moi. - Je suis vraiment désolé pour tes parents. Si tu as besoin de quoi que ce soit, de te changer les idées, de discuter, n'hésites pas ma porte est juste en face de la tienne maintenant. Lui dis-je sincèrement, ne trouvant rien d'autre à redire. J'étais évidemment content que ses soeurs soient saines et sauves, c'était une bonne nouvelle à apprendre après la mort de ses parents. - Absolument pas, je dois avouer que c'est l'unique moment aujourd'hui où je suis sorti de ma chambre. Riais-je nerveusement en passant ma main sur ma nuque. Je savais qu'à présent, il ne fallait qu'un petit événement dans ma vie pour me faire replonger dans la dépression. Mais je me savais un peu plus fort depuis quelques temps, alors je devais me prendre en main avant d'être dépassé par cet événement. - Et toi, tu as pu faire un peu le tour de la ville depuis ton arrivée? Questionnais-je à mon tour.
Made by Neon Demon

__________________________


    sur la musique, on va on vient. corps contre corps, main dans la main. plus rien existe, plus rien de rien, quand je te tiens du bout des doigts pour te ramener contre moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Lun 12 Sep - 17:47

retrouvailles inattendues
J'essayais tant bien que mal de garder une certaine contenance face à Stanislav. J'avais encore du mal à parler de la mort de mes parents sans fondre en larmes. C'était normal après tout, cela était encore tout récent, le contraire serait donc étonnant. J'arrivais à rester forte devant mes sœurs parce qu'il fallait que je leur prouve qu'on pouvait se relever après une telle perte et finalement, de jouer ce rôle m'avait moi-même convaincue que je pouvais commencer une nouvelle vie à Myrtle Beach. - Merci, je n'hésiterai pas, lui répondis-je, un léger sourire aux lèvres. C'était rassurant de le savoir si proche de moi, si jamais j'avais besoin de me confier ou si j'avais seulement besoin d'une compagnie apaisante. Je me sentais bien aux côtés de Stanislav et on avait beau se connaître très peu encore, je savais que je pouvais compter sur lui et qu'il pouvait m'aider à aller de l'avant. La réciproque était également possible s'il en ressentait le besoin. Il me confirma que de son côté, les choses s'étaient mieux passées, son quartier ayant été évacué avant que les flammes n'aient le temps d'arriver. Je lui avais alors demandé s'il avait déjà pu découvrir la ville, mais il me répondit qu'il sortait pour la première fois, n'ayant pas quitté sa chambre d'hôtel jusqu'à présent. Je le sentais un peu gêné, ignorant sûrement la raison du pourquoi. Je ne savais pas si je pouvais me permettre de lui poser des questions et optant finalement pour la discrétion, je ne fis que hocher de la tête, avant qu'il ne me retourne la question. - Pas vraiment. Je suis allée voir l'école de la ville, pour essayer d'obtenir un poste. J'ai fait quelques courses à droite, à gauche, mais je m'en suis tenue à ma chambre d'hôtel moi aussi, lui avouai-je alors. C'était sûrement l'après-coup de l'incendie qui voulait qu'on se réfugie dans un endroit particulier. Nos chambres respectives devaient nous paraître plus sécurisées, comme un petit cocon. Je relevai le regard vers Stanislav et me remémorai soudainement la soirée très agréable que nous avions passée quelques jours avant que l'incendie ne s'attaque à Santa Monica. Nous n'avions pas eu de nouvelles l'un de l'autre jusqu'à maintenant et je me demandais ce qu'il pensait réellement de moi, de cette soirée, comment il l'avait envisagée. J'étais déjà assez paumée avec toutes les responsabilités qui m'étaient tombées dessus suite au décès de mes parents et à ce déménagement précipité, alors je décidai de prendre les choses en main et de lui demander ce qu'il pensait de tout ça. - Je... Tu sais cette soirée à Santa Monica... dis-je un peu hésitante. Je ne savais pas comment formuler mes pensées, sans paraître trop entreprenante ou trop détachée. Je me lançai finalement, me montrant honnête une nouvelle fois. - J'espérais vraiment te revoir un jour, lâchai-je alors, un peu gênée. Je me mettais un peu en danger en me montrant honnête comme ça, parce qu'il m'avait peut-être considérée comme un coup d'un soir, ayant déjà oublié cette soirée et se montrant chaleureux aujourd'hui simplement pour éviter le conflit. Je préférais être fixée, peu importait le prix.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Ven 16 Sep - 10:17

We keep this love in a photograph, we make these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, hearts are never broken and time's forever frozen still.

Je lui offrit un sourire en guise de réponse suite à ses remerciements. Je trouvais cela normal d'être présent pour les personnes qui en valaient la peine. Et même si je ne connaissais pas Arabella depuis longtemps, je m'étais beaucoup rapproché d'elle et par la même occasion, attaché à elle. Et puis perdre ses parents est une chose réellement traumatisant, je me devais d'être compatissant et la prévenir que j'étais juste en face de sa chambre maintenant, alors il ne fallait pas qu'elle hésite. Et j'espère qu'elle n'hésiterait pas une seconde. Elle m'avoua qu'elle aussi n'avait pas visiter la ville, si ce n'est d'aller dans une école pour essayer de se trouver un travail et pour faire quelques courses, autrement, elle aussi restait dans sa chambre. Je la comprenais légèrement, nous n'avions pas le moral pour pouvoir visiter une nouvelle ville lorsque nous avions perdu beaucoup dans notre ancienne. - Et ce post alors? Tu auras des nouvelles quand? J'espère que tu l'auras. Lui confiais-je presque sûr de moi sur ce coup là. Cela ne faisait que quelques jours qu'elle était là, et son envie de travailler, sans doute aussi pour se changer les idées avait prit le dessus, au moins elle était motivée et c'est ce qu'il fallait. Suite à cela, Arabella se mit à parler de notre dernière soirée passé ensembles, enfin un bout de la nuit aussi pourrions-nous dire. Je pensais qu'elle allait l'oublier ou qu'elle allait faire en sorte de pouvoir l'oublier, pensant que c'était une grossière erreur, mais non puisqu'elle me confiait même avoir voulu me revoir après ça. J'en fus touché mais aussi gêné, parce que je ressentais la même chose qu'elle en ce moment précis. Depuis ma séparation avec elle la dernière nuit, je voulais à tout prix la retrouver, apprendre à la connaître un peu plus, passer mon temps avec elle. Elle m'avait tapé dans l'oeil cette femme, et même si elle me dit que rien de plus ne se passera entre nous, je ne voulais pas m'éloigner d'elle. Cela faisait longtemps, très longtemps que je n'avais pas ressenti ces petites choses. - Je t'avoue que je l'espérais aussi. Pour moi ce n'était pas seulement une soirée avec une femme de passage si tu vois ce que je veux dire. Lui dis-je en faisant référence à ce qu'il s'était passé. - En arrivant ici, je me demandais où tu étais et si tu t'en étais sortie. C'est plutôt étrange de s'inquiéter comme ça pour une personne qu'on ne connait réellement que depuis peu, mais je tiens beaucoup à toi. Confessais-je à nouveau en la regardant à moitié. - Quand je t'ai revue aujourd'hui, j'étais tellement soulagé et heureux que tu sois là. Lui dis-je doucement, me lâchant sur mes mots et mes ressentis de ces derniers jours, dernières semaines.
Made by Neon Demon

__________________________


    sur la musique, on va on vient. corps contre corps, main dans la main. plus rien existe, plus rien de rien, quand je te tiens du bout des doigts pour te ramener contre moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Lun 19 Sep - 15:19

retrouvailles inattendues
Cela me faisait du bien de pouvoir me confier à Stanislav sans avoir peur d'être jugée et c'était agréable de savoir qu'il se proposait pour être à mon écoute. Je ne voulais pas l'embêter avec mes soucis, surtout qu'il en avait lui aussi. Tout comme moi, il avait tout perdu dans l'incendie qui avait ravagé Santa Monica, alors je ne voulais pas lui en rajouter une couche. Finalement, on changea un peu de sujet, parlant de notre nouvelle vie à Myrtle Beach. Pour l'instant, nos découvertes avaient été assez limitées. Nous étions restés tous les deux à l'hôtel, sûrement pour reprendre nos esprits avant d'écrire une nouvelle page de notre histoire. D'ailleurs, j'avais décidé de prendre les choses en main en me rendant à l'école de la ville pour essayer de décrocher un job. - Merci, lui dis-je dans un premier temps, un sourire aux lèvres. - Ils doivent me rappeler dans la semaine. Comme j'arrive après la rentrée, les classes ont déjà été données à d'autres enseignants, donc ils ne sont pas sûrs d'avoir de la place mais le directeur a dit qu'il allait faire son maximum pour aider les nouveaux arrivants. Et comme il y a aussi de nouveaux élèves qui veulent s'inscrire, ils vont peut-être être obligés d'ouvrir d'autres classes, ce qui permettrait de recruter d'autres instituteurs. J'espère faire partie de ce lot, avouai-je avec un petit rire. - Et toi alors, tu as trouvé un garage dans le coin ? lui demandai-je, voulant en savoir plus sur lui aussi. D'ailleurs, je ne comptais pas en rester là avec ma curiosité. J'avais repensé à notre soirée à plusieurs reprises et m'étais demandé comment cela se serait passé les jours suivants s'il n'y avait pas eu l'incendie. J'avais perdu mon portable dans la panique et je n'avais donc eu aucun moyen de prendre contact avec mes proches ou les nouvelles rencontres que j'avais faites pendant l'été, à Santa Monica. Je ne savais donc pas si Stanislav s'en était sorti indemne, s'il avait eu l'intention de me revoir ou si j'avais simplement été la fille d'un soir. Voulant mettre la lumière sur tout cela, je m'étais lancée, un peu fébrilement, dans cette conversation qu'il était important d'avoir pour éviter tout malentendu. Je ne savais pas trop comment lui faire comprendre que pour moi, ce n'était pas simplement un soir parmi d'autres, que j'avais ressenti quelque chose que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. Mais comment dire cela sans l'affoler si jamais il n'avait ressenti rien de tout cela ? Je décidai finalement de lui dire que j'avais espéré le revoir, laissant supposer que j'avais vraiment apprécié passer cette soirée en sa compagnie. Sa réponse était au dessus de mes espérances. J'avais effectivement osé espérer qu'il ait envie de me revoir, mais je n'avais pas pensé qu'il s'était inquiété pour moi suite à l'incendie. - Ça me rassure vraiment ce que tu me dis. J'ai exactement ressenti la même chose depuis cette fameuse soirée et je me disais que je devais penser à autre chose, que c'était bizarre de s'en faire pour une personne qu'on ne connait si peu, confirmai-je avec un petit rire gêné mais aussi de soulagement. - Finalement, on va aller remercier les enfants qui étaient venus t'embêter au garage. Grâce à eux, on a pu se rencontrer, ajoutai-je, un sourire aux lèvres. C'est vrai que ça avait mal commencé entre nous mais les choses avaient l'air de sérieusement s'arranger désormais.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   Jeu 22 Sep - 18:12

We keep this love in a photograph, we make these memories for ourselves. Where our eyes are never closing, hearts are never broken and time's forever frozen still.

C'est vrai que la rentrée des classes avait déjà commencé, il est vrai que je ne pensais pas à ce genre de choses, n'ayant pas d'enfants, et travaillant encore moins dans le milieu, ça allait donc être un peu plus compliqué pour Arabella de trouver rapidement un travail, mais j'espérais qu'elle allait tout de même trouver avec ce qu'elle venait de me dire. - C'est vrai qu'avec les nouveaux venus, il y a beaucoup plus d'enfants. J'espère que ça se fera rapidement et que tu seras dans le lot. Lui dis-je en premier temps, avant d'hausser les épaules face à sa question. - Je n'ai pas vraiment chercher à vrai dire. Vu que Santa Monica est réduite en fumée, et que je voulais depuis un long moment changer de boulot, je vais sûrement laisser tomber la mécanique et trouver ma vocation. Répondis-je avec un fin sourire. La mécanique ne me motivait plus comme avant. Et puis je devais avouer que ce métier avait été seulement pour m'aider quelques temps, j'avais trouvé ce travail seulement en quelques jours après mon arrivée en Amérique, sauf que j'avais fais durée l'expérience, mais j'en avais fini avec ça, je voulais trouver un travail qui pourrait m'épanouir, faire ce que je voudrais vraiment faire et pas par obligation. Nous changions ensuite de sujet, sur ce qui s'était passé quelques temps avant l'incendie, entre Arabella et moi. J'avais peur qu'elle pense que je ne voulais d'elle que pour la soirée, juste pour passer le temps et me faire plaisir, or ce n'était absolument pas le cas. J'avais voulu la recontacter, la revoir mais avec ce qu'il s'était passé, il m'avait été impossible de le faire. Une chance pour moi qu'elle soit rapatriée dans la même ville que moi et surtout, qu'elle soit dans le même hôtel que moi. Le hasard faisait bien les choses. J'acquiesçais lorsqu'elle pensait la même chose que moi, et laissait échapper un rire de ma gorge quant elle me dit devoir remercier les enfants lors de notre première rencontre. - C'est vrai qu'il faudrait y penser. C'était pas le genre de rencontre rêvée, mais grâce à ça, j'ai eu une bonne raison de venir te parler au Pub pour enterrer la hache de guerre. Affirmais-je amusé. - Et je dois dire qu'on l'a très bien enterré même. Repris-je en riant légèrement pour la taquiner. Il est vrai que c'était grâce à cette bande de mioche mal élevé que nous nous étions rencontré, et même si ça m'embêtait de l'admettre, j'étais bien content d'avoir eu affaire avec eux, car je ne regrettais pas de connaitre la brunette, en si peu de temps, je m'en étais assez attaché.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: › retrouvailles inattendues.   

Revenir en haut Aller en bas
 

› retrouvailles inattendues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Des Retrouvailles inattendues ! Investigation au cœur des révolutionnaires !
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Des retrouvailles inattendues avec son cousin (pv Guillaume)
» [Joker & Hells] Retrouvailles inattendues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: my favorite game :: péchés mignons :: rp :: rps abandonnés-