AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 › il faut apprendre à aller de l'avant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

☜ GOD'S VOICE ☞

avatar
▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Mer 7 Sep - 14:44

il faut apprendre à aller de l'avant
Cela faisait une semaine maintenant que j'étais hospitalisée à Myrtle Beach. J'avais été blessée lors de l'incendie qui avait entraîné l'effondrement de l'hôpital de Santa Monica, où je travaillais avant d'arriver ici. J'avais voulu venir en aide à des enfants de mon service et j'avais moi-même été piégée par les gravats. J'avais été blessée à la jambe, j'avais une côte cassée et surtout, j'avais perdu notre bébé. Ils ne me l'avaient pas dit tout de suite, préférant que je retrouve un peu mes esprits suite à l'incendie, plutôt que d'en rajouter une couche immédiatement. Ils m'avaient proposé de me transférer dans un hôpital plus proche de Santa Monica, mais ayant entendu parler du partenariat qui existait avec Myrtle Beach, on avait pris la décision avec Matthew de partir directement là-bas pour commencer une nouvelle vie, d'autant plus qu'on avait des amis qui avaient fait le même choix. En arrivant à cet hôpital, ils m'avaient donc appris la perte de notre bébé et m'avaient demandé de rester encore quelques jours immobilisée, le temps de récupérer entièrement ou presque. Même si nous n'avions pas vraiment attendu cet enfant au départ, nous avions accepté la nouvelle avec Matthew et c'était difficile de faire marche arrière désormais. Je m'en voulais de ne pas avoir fait plus attention, même si je pouvais me féliciter d'avoir sauvé d'autres enfants. En perdant ce bébé, j'avais aussi perdu une partie de moi et j'avais l'impression que ce vide immense qui m'habitait n'allait jamais pouvoir être comblé à nouveau.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Mer 7 Sep - 20:03


 

   
« Et quand elle me sourit, ça n’a pas de prix. »
 

SORAYA
&
MATT


L'été ne s'est pas dérouler du tout comme je l'avais prévu, je pensais pouvoir profiter de cet été avec ma famille et mes amis, mais tout m'as été enlevé en peu de temps. Tout d'abord le bar, ravager par les incendies quand ces derniers on gagner la ville, puis la maison et Soraya a également perdu le bébé, je crois que c'est ça qui nous a le plus marquer. Cela fait maintenant une semaine qu'elle est hospitalisée à Myrtle Beach et honnêtement elle m’inquiète beaucoup. Elle ne parle quasiment pas, il lui arrive même de refuser que je vienne la voir pour lui tenir compagnie, elle ose à peine regarder Joana, sa propre fille. Je sais qu'elle est triste de la perte du bébé, je le suis aussi, autant qu'elle, mais je ne peux pas laisser ma fille de côté, parce qu'elle n'y es pour rien. Alors aujourd'hui, je décidais d'emmener Joana une nouvelle fois avec moi, voir comment ça se passe. Une fois son sac prêt, je me mis en route jusqu'à l'hôpital, je n'avais même plus besoin de passer par l'accueil, les infirmières me connaissait déjà. Arriver devant la porte de sa chambre, je regardais ma fille dans mes bras et toquais avant d'entrer. Peut-être qu'elle dormait, ou pas, je le verrais bien assez tôt. J'entrais dans la chambre et refermais la porte derrière moi. - Coucou chérie. Dis-je alors en m'approchant du lit et l'embrasser en guise de bonjour. Joana tournait la tête vers sa mère et gazouillais, je doute qu'elle comprenne ce qui se passe, mais elle doit sûrement ressentir le manque de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas

☜ GOD'S VOICE ☞

avatar
▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Mer 7 Sep - 21:34

il faut apprendre à aller de l'avant
Depuis que la nouvelle était tombée, je n'avais plus le goût à rien. On me connaissait pour ma joie de vie, ma positive attitude, mais j'avais perdu tout ça. Je n'avais plus envie de parler, plus envie de quoi que ce soit, je voulais simplement qu'on me laisse tranquille et qu'on me laisse le temps d'accepter les choses. Je me doutais bien que je n'étais pas facile avec mes proches et j'essayais de faire des efforts, mais ce n'était pas évident de faire semblant et finalement, c'était parfois pire lorsque je me forçais à aller bien. Je savais que je n'aidais pas Matthew en agissant ainsi. Il devait faire son deuil, lui aussi, tout en s'occupant de Joana et en essayant de me redonner le sourire. Pourtant, je n'arrivais pas à reprendre le dessus pour lui venir en aide et le fait d'être bloquée à l'hôpital n'arrangeait rien. Perdue dans mes pensées une nouvelle fois, j'en fus sortie alors qu'on frappait à la porte de ma chambre. Matthew et Joana entrèrent alors, venant vers moi, un sourire aux lèvres. Joana avait l'air d'aller bien, tandis que Matt semblait fatigué, ce qui est complètement compréhensible. Je rendis le baiser de Matthew et en déposai un sur la joue de ma fille. - Coucou vous deux, leur dis-je, essayant d'esquisser un sourire, même si je n'avais pas vraiment le cœur à sourire. - Comment ça se passe pour vous ? Tu as eu des nouvelles de d'autres personnes ? demandai-je, espérant avoir au moins une bonne nouvelle, en apprenant que nos amis étaient sains et saufs. Je m'en voulais tellement d'avoir donné la mort au lieu de la vie à notre enfant que chaque bonne nouvelle pouvait me remonter un peu le moral, même si ça restait minime encore face à mon moral actuel.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Mer 7 Sep - 22:04


 

   
« Et quand elle me sourit, ça n’a pas de prix. »
 

SORAYA
&
MATT



Je pouvais comprendre que Soraya aie besoin de temps pour surmonter tout ça, je suis dans le même état qu'elle sauf que je le gère pas de la même manière. Mais je ne supporte pas qu'elle mette de côté notre fille, donc c'est pour cette raison que j'insiste en venant la voir avec elle, j'y vais doucement, mais je me connais ma patience à des limites. Joana ne mérite rien de tout ça, elle mérite d'avoir tout l'amour de sa mère et de son père. Je sais que Soraya peut surmonter ça, ça prendra peut-être du temps, mais elle y arriveras parce qu'elle est forte. Joana dans les bras, je toquais à la porte de sa chambre avant d'entrer, la saluant tout en venant l'embrasser. « coucou vous deux. » dit-elle en retroussant ses lèvres pour essayer de sourire. - Tu veux la prendre un peu ? Demandais-je à Soraya en posant le sac de Joana par terre au pied du lit. « Comment ça se passe pour vous ? Tu as eu des nouvelles d'autres personnes ? » me demande-t-elle. - J'ai eu ma sœur rapidement au téléphone, ils vont bien et je crois qu'ils sont dans le coin aussi, y'a eu plus de dégâts matériels qu'autre chose, mais bon je l'appellerais plus tard, quand on sera tous un peu mieux poser. Dis-je alors pour la rassurer, je n'ai pas eu encore de nouvelle de mon meilleur pote, Stan, mais j'espère sincèrement qu'il va bien aussi. Tout reconstruire c'est difficile, il faut le temps qu'on s'habitue tous à ce changement si soudain. Soraya et moi, vivons à l'hôtel pour l'instant, c'est pas le grand luxe, mais ça feras l'affaire en attendant d'avoir mieux, surtout qu'aucun de nous n'as de boulot maintenant. - Et toi, comment tu te sens aujourd'hui ? Lui demandais-je en la regardant.
Revenir en haut Aller en bas

☜ GOD'S VOICE ☞

avatar
▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Jeu 8 Sep - 15:17

il faut apprendre à aller de l'avant
Même si je n'en avais pas l'air ces derniers jours, parce que je n'arrivais plus à sourire ou à me réjouir, j'étais tout de même contente aujourd'hui de voir Matthew et Joana. C'est vrai qu'à plusieurs reprises j'avais demandé à Matthew de me laisser seule ou de venir sans Joana, mais ce n'était pas pour autant que je ne les aimais plus. J'avais du mal à voir Joana parce qu'elle me rappelait le bébé que je venais de perdre, mais elle restait ma fille chérie et rien ne changerait cela. Il fallait simplement me donner du temps, c'était tout ce que je demandais. Matthew me proposa rapidement de prendre Joana dans mes bras. Quelque peu hésitante, je finis par accepter parce que je ne pouvais pas rejeter ma fille éternellement. Elle avait besoin de moi elle aussi et je ne pouvais pas la renier sans qu'elle n'en connaisse la raison. - Oui, mais pas longtemps. J'ai encore mal au ventre et les médecins ont dit de ne pas trop forcer, lui dis-je alors. Ce n'était pas une excuse, mais bien la vérité. Ils avaient eu recours à une césarienne pour me retirer mon bébé, étant donné qu'il était déjà bien formé suite aux quatre mois de grossesse que j'avais eu le temps de faire, et en plus de cela, je m'étais cassé une côte, ce qui n'arrangeait rien. Je pris alors Joana dans mes bras et la cala de manière à ce que ce soit supportable pour moi. Elle semblait être en bonne santé et pas du tout choquée par ce que nous avions vécu. Elle n'avait pas dû se rendre compte du danger et c'était normal, elle n'avait pas encore un an. Puis je demandai des nouvelles, voulant savoir s'il avait plus d'informations concernant nos proches et nos amis. Comme nous avions tous été évacués en urgence, nous n'avions pas vraiment de moyens de nous contacter. Les téléphones avaient été détruits, perdus ou tout simplement oubliés dans la précipitation et comme nous ignorions qui avait été évacué vers Myrtle Beach, c'était encore un peu la panique. Matthew me rassura en me disant qu'il avait eu des nouvelles d'Arizona, Jack et Daphné et qu'ils s'en étaient sortis indemnes tous les trois. - C'est une bonne nouvelle. J'espère qu'on pourra les voir rapidement, dis-je alors, simplement. Et alors que je regardais Joana qui commençait à gazouiller et qui avait toujours le sourire aux lèvres, Matthew me demanda comment j'allais aujourd'hui. Il y avait toujours des hauts et des bas, et ces derniers étaient d'ailleurs plus fréquents que les premiers. - Je me sens totalement vidée, j'ai l'impression que je n'arriverai jamais à reprendre le dessus. Je sais que je devrais être positive, en me disant que vous êtes sains et saufs et que je suis là, moi aussi, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à notre enfant. C'est à cause de moi si on l'a perdu et je suis sûre que tu m'en veux, même si tu ne me le dis pas, finis-je par dire, laissant les larmes couler une nouvelle fois le long de mes joues.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Jeu 8 Sep - 21:04


 

   
« Et quand elle me sourit, ça n’a pas de prix. »
 

SORAYA
&
MATT



Je passais tous les jours depuis notre arrivée à Myrtle Beach pour voir Soraya, des fois elle me demandait de la laisser seule et je le faisais à contre cœur, elle me demandait aussi de venir parfois sans Joana et je le faisais aussi à contre cœur également, mais je n'allais pas accepter bien longtemps qu'elle repousse sa fille comme ça. Après l'avoir saluer, je lui demandais si elle voulait la prendre un peu, Joana cherchait souvent sa mère quand nous étions à l'hôtel, ça se voit qu'elle lui manque, alors je me dis que de la sentir contre elle, la rassureras. « Oui, mais pas longtemps. J'ai encore mal au ventre et les médecins ont dit de ne pas trop forcer. » me dit-elle tandis que j'installais Joana dans ses bras de façon à ne pas lui faire mal. - Ils t'ont dit quand est-ce que tu pourras sortir ? Lui demandais-je en m'installant sur le fauteuil près du lit. Elle me demandait ensuite des nouvelles de nos proches et je lui répondis que j'avais eu ma sœur et qu'ils allaient bien, mais que j'en saurais plus quand on sera un peu plus poser. « C'est une bonne nouvelle. J'espère qu'on pourra les voir rapidement. » dit-elle. - Quand tout rentreras dans l'ordre, promis. Lui dis-je alors en espérant que ce soit le plus tôt possible. Je lui demandais ensuite comment est-ce qu'elle allait aujourd'hui. « Je me sens totalement vidée, j'ai l'impression que je n'arriverai jamais à reprendre le dessus. Je sais que je devrais être positive, en me disant que vous êtes sains et saufs et que je suis là, moi aussi, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à notre enfant. C'est à cause de moi si on l'a perdu et je suis sûre que tu m'en veux, même si tu ne me le dis pas. » dit-elle en s'effondrant à nouveau. - Eh eh… dis-je alors en venant m'asseoir au bord du lit, je pris son visage entre mes mains. - Je t'interdis de penser ça, tu m'entends ? Je ne t'en veux pas et ce n'est pas ta faute ok ? Tu voulais aider ses enfants. Lui dis-je alors peut-être un peu durement, mais c'était pour qu'elle comprenne bien que je ne lui en voulait pas. - Et puis j'en veux au monde entier dans ce cas… Je ne veux plus t'entendre dire ça, So, ok ? Lui dis-je alors en plongeant mon regard dans le sien. Elle devait sûrement penser que je n'étais pas spécialement atteint par cette perte, mais j'essayais juste de gérer tout en même temps, alors je n'ai pas trop le temps d'y penser, mais le soir quand je suis coucher avec Joana et que je la regarde, je pense à son petit frère ou sa petite sœur.
Revenir en haut Aller en bas

☜ GOD'S VOICE ☞

avatar
▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Ven 9 Sep - 15:26

il faut apprendre à aller de l'avant
Matthew me donna Joana pour que je puisse profiter un peu d'elle, même si je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'à cause de moi, elle n'aurait pas de petit frère ou de petite sœur dans quelques mois. Je savais que Joana n'avait rien à voir dans cette histoire, mais je ne faisais que penser au bébé que je venais de perdre quand je la voyais et c'était insupportable. Je fis tout de même un effort parce qu'elle semblait avoir besoin d'un amour maternel. - D'ici quelques jours normalement. Ils ont dit que je me remettais bien de mes opérations mais qu'ils voulaient être sûrs que moralement, j'allais bien aussi, répondis-je alors. Je ne savais pas si j'avais vraiment envie de quitter l'hôpital. Je savais que je ne pouvais pas rester ici indéfiniment, mais reprendre une vie quotidienne me faisait peur. Je changeai vite de sujet d'ailleurs, demandant des nouvelles de nos proches. Arizona et Jack s'en étaient sortis, c'était bon à savoir. Cependant, il nous restait encore beaucoup de questions en tête concernant nos autres amis et certains membres de nos familles respectives. Et même si ça restait une bonne nouvelle pour nos amis, je ne pus m'empêcher de sombrer à nouveau dans la dépression. J'étais convaincue que c'était de ma faute si j'avais perdu notre bébé et je savais que Matthew m'en voulait au fond de lui, même s'il disait le contraire. - Je sais que tu me dis ça pour me remonter le moral, mais il faut être honnête, je sais que tu penses que j'aurais dû penser à notre enfant avant de penser aux autres. J'ai été stupide d'agir sans réfléchir et peu importe ce que tu me diras, j'aurai toujours la mort de notre enfant sur la conscience, lui lâchai-je alors, lui tendant Joana par la même occasion parce que c'était trop difficile pour moi de la sentir si proche de moi, alors que je ne pouvais plus sentir le bébé que j'étais censée porter.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Sam 10 Sep - 21:19


 

   
« Et quand elle me sourit, ça n’a pas de prix. »
 

SORAYA
&
MATT



J'avais donner Joana à Soraya pour qu'elle puisse la prendre un peu, et que notre fille sente un peu sa mère près d'elle. J'en profitais pour demander à Soraya quand est-ce qu'elle pourrait sortir. « D'ici quelques jours normalement. Ils ont dit que je me remettais bien de mes opérations mais qu'ils voulaient être sûrs que moralement, j'allais bien aussi. » dit-elle alors. - D'accord. Répondis-je alors simplement. J'irais demander au médecin plus tard, comme ça je pourrais préparer ce qu'il faut dans la chambre pour son retour. Elle changeait ensuite de sujet en me demandant des nouvelles de nos proches, je la rassurais en lui disant que ma sœur et Jack ainsi que Daphné allait bien. Elle se mise ensuite à pleurer en disant qu'elle savait que je lui en voulais pour la perte de notre enfant, alors je la rassurais en lui disant que c'était faux et que je lui interdisais de penser ça, elle voulait aider ses enfants, comme si c'était les siens. « Je sais que tu me dis ça pour me remonter le moral, mais il faut être honnête, je sais que tu penses que j'aurais dû penser à notre enfant avant de penser aux autres. J'ai été stupide d'agir sans réfléchir et peu importe ce que tu me diras, j'aurais toujours la mort de notre enfant sur la conscience. » dit-elle avant de me tendre Joana. Je pris alors ma fille à nouveau. - Arrête Soraya ! Je te jure arrête ! Si je pensais ça, je te l'aurais dis ok ? Lâchais-je alors un peu durement peut-être, mais j'allais pas tenir très longtemps comme ça. - Et arrête de repousser ta fille putain ! Lâchais-je ensuite. ça y est je craquais.
Revenir en haut Aller en bas

☜ GOD'S VOICE ☞

avatar
▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Lun 12 Sep - 12:28

il faut apprendre à aller de l'avant
Je ne savais pas si Matthew m'en voulait ou non d'avoir perdu notre bébé. Il avait beau me dire que ce n'était pas de ma faute, que j'avais cru bien faire en protégeant les enfants de l'hôpital, je restais persuadée qu'au fond de lui, il m'en voulait. C'était peut-être à cause de tout ce que je venais de vivre que je voyais tout en noir, même quand il n'y avait pas de raison de le faire. C'était sûrement pour cela aussi que les médecins voulaient me garder, parce qu'ils voyaient bien que mon moral n'était pas au plus haut point. Pourtant, je ne pouvais pas m'empêcher de me complaire dans cette douleur et de tout gâcher quand on pouvait passer un moment agréable. Matthew finit par s'énerver et me faire comprendre que s'il avait quelque chose à me reprocher, il me l'aurait dit. Le ton monta encore lorsque je lui tendis Joana, ne supportant plus de l'avoir dans mes bras alors que je me sentais fautive d'avoir entraîné la mort de son petit frère ou de sa petite sœur. Il me reprochait bien quelque chose alors, c'était certain maintenant : il me reprochait de repousser Joana. Je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. Je voyais en elle le petit bébé qu'on aurait pu avoir dans quelques mois et qu'on ne connaîtrait finalement jamais. J'aurais voulu répondre à Matthew que c'était plus fort que moi, qu'il me fallait du temps pour m'en remettre et accepter à nouveau le rôle de maman, mais aucun mot ne pu sortir. J'avais comme été paralysée face à la réaction de Matthew et à sa dureté. Seules les larmes réussissaient à couler le long de mes joues. C'était la seule réaction que je pouvais avoir. Ne supportant plus de leur faire face, je me retournai dans mon lit, me mettant sans m'en rendre compte en position de foetus, tout en me tenant mon ventre encore un peu arrondi. - Laisse-moi tranquille Matt, je crois que c'est mieux ainsi, soufflai-je alors, entre deux sanglots. Il ne pouvait pas comprendre ce que je ressentais et à ce moment précis, je ne pouvais pas supporter qu'il me crie dessus. J'avais besoin d'être seule, qu'on me laisse tranquille.
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar
MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   Lun 12 Sep - 20:46


 

   
« Et quand elle me sourit, ça n’a pas de prix. »
 

SORAYA
&
MATT



Soraya était persuadée que je lui en voulais pour la perte de notre bébé et j'avais beau lui dire que non, elle ne changeait pas d'avis, ce qui avait tendance à m'agacer. Je peux comprendre qu'elle se sente coupable, je serais sûrement pareil à sa place, mais faut vraiment qu'elle arrête de broyer du noir. Et forcement quand elle me redonnait Joana, je craquais. Je lui lançais que si j'avais quelque chose à lui reprocher je le ferais et qu'elle devait arrêter de repousser sa propre fille. Qu'elle me repousse moi à la limite je m'en fou, oui ça me ferait chier mais je préfère ça que notre fille qui n'as rien demander à personne. Joana se mit alors à pleurer lorsque j'avais hausser le ton, je la berçais alors doucement pour essayer de la calmer. Soraya pleurait de nouveau et je me sentais impuissant face à tout ce merdier qui nous tombait dessus. « Laisse-moi tranquille Matt, je crois que c'est mieux ainsi. » dit-elle en me tournant le dos. - Je crois que c'est mieux aussi. Tu n'es pas la seule à avoir perdu quelque chose Soraya. Lâchais-je alors durement en attrapant le sac de Joana, la berçant toujours car elle ne voulait pas se calmer. J'avais quand même cette boule dans la gorge en la voyant ainsi et ne pas pouvoir faire quelque chose pour qu'elle aille mieux. Quant à moi, je devais aussi gérer tout le reste et j'étais crever, parce qu'il ne fallait pas croire, mais à l'hôtel, je ne fermais pas l'oeil de la nuit et je regardais Joana dormir, j'avais trop peur qu'elle me soit enlevée elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: › il faut apprendre à aller de l'avant.   

Revenir en haut Aller en bas
 

› il faut apprendre à aller de l'avant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Avant d'apprendre à commander il faut apprendre à obéir RP REFUSE
» rare
» Cecylia Okword [Fini] Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.
» Avant de combattre la mort, il faut apprendre à vivre. (Manon)
» Il faut apprendre à partager dans la vie, même l'espace vital!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: my favorite game :: péchés mignons :: rp :: rps terminés-