AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope   Mar 13 Sep - 12:51

que désirs deviennent souvenirs.

   
Depuis l'incendie à Santa Monica, ma vie n'est plus la même, je crois bien que ce jour-là a été le jour le plus long et le plus horrible de ma vie. Heureusement, Laura et Locky vont très bien et on été rapidement en sécurité, je crois que je n'aurais pas supporté de les perdre tous les deux. Le plus difficile est derrière nous maintenant, en arrivant ici, dans cette ville qui nous accueil, nous avions décidé avec Laura de prendre une maison ensemble, nous ne nous disons pas encore réellement en couple, mais c'est tout comme à présent. Malgré tout, la jeune femme tiens bon et se reconstruit petit à petit.

Aujourd'hui, la ville organise un barbecue afin de réunir les réfugiées et les habitants de la ville pour faire plus ample connaissance. Je dois avouer que je ne suis pas forcément très à l'aise, d'autant plus que Laura n'est pas là aujourd'hui ayant un rendez-vous assez important avec son éditeur. J'ai longtemps hésité avant de choisir d'y aller ou non, sans elle j'allais me sentir seul, mais elle a tout de même réussi à me convaincre. Je décide donc d'enfiler un jean et un simple t-shirt, d'enfoncer ma casquette sur la tête et de partir de la maison en même temps qu'elle pour rejoindre ce fameux barbecue. Il y-a déjà du monde dès mon arriver alors autant dire que je suis de moins en moins à l'aise. Je soupire un bon coup tout en fondant dans la masse et en me dirigeant vers le bar improvisé pour prendre une boisson.
   
roller coaster
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope   Mar 13 Sep - 23:07

que désirs deviennent souvenirs.

   


Je me regardais dans le miroir de la salle de bain. ça faisait quelques semaines, que nous nous trouvions dans cet hôtel, attendant que la maison ne soit livrée. la tournure de phrase peut sembler étrange, mais elle ne l'est pas tant que ça, puisque nous avons décidé de faire construire. Tout perdu, les photos, les boites de souvenirs en carton, les habits, les preuves de richesse... tout... Et nous avons du faire une exode vers un ailleurs. Iron a été parfait, vraiment, il a été comme à son habitude peu loquace, mais vraiment présent et protecteur. Nos fiançailles sont arrangées, notre mariage le sera tout autant, et j'apprends à vivre avec cet homme depuis maintenant 2 mois. Dans nos familles, assez traditionalistes, les fiançailles doivent durer un an, avant de pouvoir lancer les 'hostilités', si nous avons échanger des baisers ici et là, nous ne partageons pas encore le même lit. C'est lui qui l'a demandé, je pense qu'il a des maîtresses, comment lui en vouloir! On lui a collé ma personne dans les pattes... et il va devoir m'épouser au final. Je ne lui en veux pas, j'aurais pu faire la même chose, je présume.

Iron devait rencontrer les ouvriers de notre maison, sur le chantier ce jour, me laissant le choix d'errer dans les rues à l'abris des paparazzis, ou accepter l'invitation des autres réfugiés de la ville. Un barbecue, de quoi me rendre nerveuse, certainement que les hommes me regarderaient avec insistance, bien qu'ils m'aient vu déjà en petite tenue, sur les couvertures de magasines, ou panneaux publicitaires de tout le pays! Sans compter les défilés à la télé bien sûr. Du coup j'enfilais une jupe crayon noire sobre, et un chemisier blanc en mousseline. J'enfilais des escarpins à talons hauts et noirs, avant de mettre des boucles d'oreille, et sortir finalement de la salle de bain, pour trouver dans ma suite, Iron. Un Iron énigmatique, comme à son habitude. "Je te rejoins là bas." Dit il simplement, les mains dans les poches, avant de me glisser un sourire en coin, et de sortir. Un chauffeur m'attendait en bas de l’hôtel, et je dus enfiler de grosses lunettes de soleil rondes, pour éviter les flashs crépitant de quelques photographes. Ce qui devait être un peu privé et discret, avait rapidement dérapé, mes fiançailles s'étaient étalées dans tous les journaux du monde, et nous étions assaillis.

Le chauffeur réussit brillamment à semer les quelques motos ici et là, pour me laisser le champ libre. Je sortis de la voiture, en réalisant que j'étais certainement trop habillée pour l'occasion, moi qui voulais vraiment me fondre dans la masse, c'était loupé... Je retroussais mes manches un peu plus grossièrement, ouvris quelques boutons de mon chemisier, et tentais de marcher avec mes talons aiguilles dans la pelouse... Les femmes me dévisagèrent de haut en bas, et le regard des hommes incluaient autre chose que de la jalousie. Je souris malgré tout, en saluant l'organisatrice de ce pique-nique, qui vint à ma rencontre. Je retirais finalement mes talons aiguilles, les glissant dans un coin, pour saluer les gens qu'on me présentait. Tout allait, aller bien, pourquoi ne pas juste se détendre pour une fois? Je faillis avoir une attaque, lorsque je posais les yeux sur le brun un peu plus loin. Brun qui sirotait sa bière, sans m'avoir vu. Je déglutis, et prise de panique, je prétextais le besoin d'aller passer un coup de fil, pour sortir de la trajectoire de son regard. Je m'éloigne finalement, après avoir accepté un verre qu'on me tend, et je vais m'asseoir un peu plus loin... si je pars maintenant, que penseront ils? Que je me considère trop bien pour un barbecue en toute simplicité... Non et puis Iron allait arriver... Putain, j'ai envie de me jeter dans l'étang le plus proche... Finalement je bois mon verre, presque cul sec.

   
roller coaster
   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope   Jeu 15 Sep - 14:51

que désirs deviennent souvenirs.

   
Je suis épuisé, la seule chose dont j'aurais envie en ce moment c'est simplement de m'allonger sur mon lit et de dormir jusqu'au lendemain. Me réveiller tôt n'a jamais été réellement mon truc, mais maintenant que je suis dans la police je crois bien que c'est pire, mais il faut faire avec, heureusement il y-a des roulements. J'aurais aimé donc passer cette journée tranquillement, car depuis l'incendie on ne peut pas dire que ça soit de tout repos. En ce moment, Laura enchaîne les rendez-vous et je suis plutôt content pour elle, il était temps que sa vie change et je suis heureux de la revoir enfin avec se sourire qui m'a fait tant craquer la première fois, même si c'était loin d'être gagné entre nous. Cette invitation de la ville était adressée à Laura et moi-même, sans elle je ne voulais pas y aller après tout je ne trouvais pas vraiment l'intérêt, mais Laura m'a poussé à m'y rendre histoire de faire des connaissances et puis aussi avec la promesse de me rejoindre après son rendez-vous.

Évidemment, j'ai râler. C'est un peu ma spécialité de râler, j'aime bien et puis il parait que ça fait vivre longtemps alors pourquoi m'en privé ? Après le départ de Laura, j'ai décidé de prendre mon courage à deux mains et de me rendre sur les lieux, pas franchement enchanté au départ il faut le dire. Je reconnais tout de même quelques habitants de Santa Monica, certain que je salue seulement de la main, d'autre à qui je serre la main ou fait la bise, mais sans plus. Pour essayer de me fondre dans la foule, je décide de me diriger au comptoir pour prendre une boisson, je trouve qu'avoir une bouteille ou un verre dans la main ça fait tout de suite plus intégrer, stupide pas vrai ? Tout en sirotant quelques gorgées, je regarde mon portable plusieurs fois, je n'ose pas envoyer de message à Laura de peur de la déranger, mais ce n'est pas l'envie qui m'en manque en tout cas. Alors que je range mon téléphone dans ma poche, je relève instinctivement la tête et j'ai bien l'impression de reconnaître quelqu'un de loin. Je ne suis pas certain de l'identité de cette personne, alors je m'approche comme si de rien était, tout doucement, histoire d'y voir plus claire.
   
roller coaster
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope   

Revenir en haut Aller en bas
 

que désirs deviennent souvenirs. Ft. Hope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [FlashB] Que désirs deviennent souvenirs ... [Sicard, Leeven & Sydän]
» Que désirs deviennent souvenirs ...
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: my favorite game :: péchés mignons :: rp :: rps abandonnés-