AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 △ groupes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
☜ GOD'S VOICE ☞

▵ deadly sins : 11406
▵ faceclaim : Christan Bale.
▵ copyright : @Spectrum.
MessageSujet: △ groupes.   Mer 14 Déc - 22:57

bonfire of vanities
[ les sept péchés capitaux ]
pride
L'orgueil. (Ou vanité) Attribution à ses propres mérites de qualités ou encore de comportements qui sont des dons de Dieu (intelligence, vertus, etc). | Son regard de velours se dirigea tout doucement vers le miroir afin d'admirer à quel point il pouvait avoir fière allure. Il replaça une de ses mèches de cheveux dans le reste de sa coupe parfaitement structurée, avant de passer sa main sur sa légère barbe entretenue. Il était beau, c'était indéniable. Il n'avait nul besoin des divers compliments qui lui étaient adressés par son entourage ou les femmes qui l'approchaient pour s'en rendre compte. Semblable à Narcisse, il se comparait bien souvent au dieu Apollon. Il devait d'ailleurs la majeure partie de sa réussite à son physique, mais pour dire vrai, il s'en moquait. Selon ses propos, il possédait tout ce qu'un homme pouvait rêver de posséder. Une carrière, un charisme, un physique, du pouvoir. Tout ce qui l'entourait pouvait paraître faux ou encore surfait d'après certains, mais pour lui, cette confiance aveugle en lui-même lui permettait de se sentir libre. De se sentir comme Dieu sur Terre.

greed
L'avarice. Accumulation des richesses recherchées pour elles-mêmes. | Le cou et les mains ornées de ses plus beaux bijoux, une femme d'un certain âge sortie de sa splendide maison d'architecte de douze chambres. Bien entendu, un chauffeur l'attendait près d'une magnifique Berline noire aux vitres teintées. Ce dernier ouvrit la porte à la Dame afin que celle-ci prenne place dans son moyen de locomotion journalier. Direction, les quartiers chics de la ville. À destination, l'employé de la femme lui ouvrit la porte afin qu'elle puisse vaquer à ses occupations. Cette dernière sortie de l'engin, sans même remercier le jeune homme qui l'avait conduite jusqu'ici. Maintenant, il devait l'attendre, comme un chien attendrait son maître. La femme se dirigea finalement vers un distributeur automatique, non loin de là, pour y retirer une somme relativement importante. Juste à côté, se trouvait un sans-abris. Il était rare de les trouver dans ce genre de quartier mais ça n'était pas impossible. Elle l'avait remarqué, cependant elle ne daigna pas diriger ses yeux vers lui. Se contentant de ranger sa liasse de billets dans son porte-feuille haute couture et de disparaître dans l'agitation de la rue.

envy
L'envie. La tristesse ressentie face à la possession par autrui d'un bien, et la volonté de se l'approprier par tout moyen et à tout prix. | Depuis le banc de touche, il observait son frère aîné se défoncer sur le terrain en tant que Capitaine. Les deux frangins faisaient partie d'une équipe de hockey sur glace depuis près des années. Toutefois, malgré l'égalité de leur éducation, la vie ne cessait de lui rappeler que son frère était le favoris de tous. Même peut-être aussi celui de Mère Nature. Ce dernier étant plus grand et mieux bâti que son cadet. En dépit de tous ses efforts, son frère était supérieur à lui en bien des choses. Vraisemblablement au hockey, dans ses études, avec les gens mais surtout... auprès des filles. Justement, une voix à sonorité féminine se fit entendre derrière lui. C'était la très jolie petite-amie de son grand frère qui était venue le soutenir. Le plus jeune avait lui aussi craqué sur cette même demoiselle avant qu'elle ne choisisse son semblable. Il détourna finalement son regard vers le terrain avec une certaine tristesse lisible dans ses yeux. Malgré cela, il savait qu'il n'arrêterait pas son désir de toujours ; celui de posséder tout ce que son frère possédait.

wrath
La colère. Produit des excès en paroles ou en actes tels que : insultes, violences, meurtres. | Depuis aussi loin qu'elle se souvienne, elle avait toujours ressenti cet affreux sentiment qu'était l'injustice. Une perception de la vie qu'elle ne s'abstenait pas d'hurler à gorge déployée depuis sa plus tendre enfance. Notamment, à travers de nombreuses entraves à la Justice, un comportement rebelle et violent, diverses profanations, ainsi qu'une ligne de vie pas forcément très droite, voir pas du tout. Tant de haine envers sa famille, le système, les hommes ou encore son pays l'empêchait littéralement d'avancer dans la vie. Dans un sens, elle était désespérée, et dans l'autre, elle voulait simplement faire ressentir ce qu'elle-même ressentait chaque jour. C'était un malheureux cercle vicieux qui la rendait d'avantage en colère contre tout. Peut-être qu'un jour elle sera capable de se temporiser. Toujours est-il qu'elle restait persuadée que cette haine qui la rongeait, la rongerait probablement à jamais.

lust
La luxure. Plaisir sexuel recherché pour lui-même. | Minuit quarante-deux. Malgré le trajet jusqu'à chez elle, l'alcool enivrait encore ses sens. Elle attrapa la main de son compagnon de soirée dans l'intention de l'entraîner dans son appartement. Une fois le seuil de ce dernier passé, les deux jeunes gens s'embrassèrent avec fougue pendant de longues minutes.. Ce moment, c'était celui où elle commençait à oublier tout le reste. A oublier cette vie qui ne lui convenait apparemment pas. Elle se sentait juste désirable. Importante, le temps de quelques minutes. À la fin de leur étreinte, il ne lui restait plus que sa légère robe sur le dos. Elle l'enleva, laissant dévoiler la fine dentelle qui ornait ses sous-vêtements. Dès lors, elle reprit la main de son amant pour l'emmener jusqu'à sa chambre. Le reste n'étant pas difficile à imaginer. [...] Alors que le jeune homme qui l'avait ramené chez elle s'était paisiblement endormi, elle alluma une cigarette. Nue dans son lit, elle observait les moulures qui décoraient soigneusement son plafond. Elle ne prêtait plus attention à l'homme qui se trouvait dans lit à présent. Seulement au vide que cette énième expérience sexuelle n'avait pas rempli.

sloth
La paresse. Anciennement l'acédie (acedia en latin). Le Catéchisme de l'Église catholique définit l'acédie, terme disparu du langage courant, comme « une forme de dépression due au relâchement de l'ascèse ». Il s'agit en effet de paresse morale. L'acédie, c'est un mal de l'âme qui s'exprime par l'ennui, l'éloignement de la prière, de la pénitence et de la lecture spirituelle. | Derrière le bar du vieux pub dans lequel il travaillait depuis des années, il observait les clients de l'établissement qui répétaient, soir après soir, les mêmes actions. Un groupe de jeunes amis buvaient et riaient ensemble autour d'une table. Une femme à l'allure sérieuse sirotait un martini tout en tapant un rapport à la vitesse du vent. Un vieux pervers tentait de flirter avec une fille bien trop jeune pour lui... Enfin, rien d'inhabituel. Malheureusement, tout le problème semblait se trouver là. En dépit des années qui passaient, la vie du barman ne changeait pas. Il approchait la quarantaine et portait toujours cette même chemise de bûcheron qui lui avait offerte pour ses vingt-cinq ans. Sa barbe mal taillée et son petit ventre à bière laissait transparaître toute sa négligence. Pour dire toute la vérité, il ne savait même pas quand il avait ouvert un livre pour la dernière fois. Tout ce dont il se souvenait, c'est qu'il ne l'avait pas terminé. Comme les trois-quarts des choses qu'il s'osait à débuter.

gluttony
La gourmandise. Ce n'est pas tant la gourmandise au sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, cette dernière impliquant davantage l'idée de démesure et d'aveuglement que le mot gourmandise. Par ailleurs, on constate que dans d'autres langues ce péché n'est pas désigné par un mot signifiant « gourmandise » (gluttony en anglais, par exemple). | Au milieu de ce club branché de la ville, ce jeune prodige du rap prenait du bon temps aux côtés de ses nombreux "amis". Parmi eux, de jolies filles aux formes harmonieuses dont il adorait s'entourer et surnommer « his bitches ». Bien entendu, tout l'attirail ne signifiait rien sans les magnums de champagnes et les rails de coke se trouvant sur la table aux couleurs fluorescentes devant lui. La musique battait son plein, la démesure était présente. Le moment était parfait pour se purifier les veines. Le rappeur attrapa un billet qui se trouvait dans sa poche avant de former une sorte de sarbacane avec ce dernier. Une fois son outil fabriqué, il baissa sa tête pour sniffer non pas un, ni deux, mais trois rails de sa poudre magique à la suite. Ensuite, il releva difficilement la tête afin de la balancer vers l'arrière. Ses sens et son esprit totalement brouillés, il pouvait maintenant laisser libre-court à son état d'ébriété.


@AWD.
(+ WIKIPEDIA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

△ groupes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Top 10 de vos groupes préférés !
» Les Groupes de Luttes à mains nues
» Abécédaire des groupes de musique.
» groupes et races
» C || Rôles dans les groupes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: kill our way to heaven :: harsh realm-