AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ∫ when i glow in the dark, when everything goes insane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

▵ deadly sins : 227
▵ faceclaim : emma watson.
▵ copyright : © crick.
▵ age : twenty-six yo.
▵ activity : tv reporter.
▵ love interest : work.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : half free.
▿ relationships :
MessageSujet: ∫ when i glow in the dark, when everything goes insane.   Mer 11 Jan - 21:26


rosaleen lyttelton
[ it's a thin line between dangerous and mad ]

NOM COMPLET DU PERSONNAGE ▵ Lyttelton. Un fort vieux patronyme aristocratique à consonance anglo-saxonne porté de génération en génération par les membres de sa famille depuis plus de six-cent ans. Son prénom lui, est Rosaleen. En hommage à sa grand-mère originaire de la noblesse française, Rosaline. Cependant, ne vous tentez surtout pas à l'appeler par son prénom complet mais plutôt par son diminutif qui, lui, est Rosie. Elle possède aussi deux autres prénoms qui ne sont autres que Anne et Mary. Probablement afin de faire perdurer la gloire de certaines de ses ancêtres royales. ÂGE ▵ Tout juste vingt-six ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▵ Le dix-sept février mille neuf-cent quatre-vingt onze près de Saint-Germain-en-Laye, en France. NATIONALITÉ ET ORIGINE(S) ▵ De nationalité française par le droit du sol ainsi que britannique par le droit du sang. D'origine française et britannique également. Du moins, pour celles qu'elle connait. JOB/ÉTUDES Suite à de longues années d'études en sciences politiques à l'université d'Oxford, la jeune femme a décidé de terminer avec une maîtrise de journalisme d'investigation à l'université Ryerson de Toronto. Elle est actuellement reporter débutante et, à l'occasion, présentatrice pour une chaîne d'information. Une profession qui la passionne et qu'elle a hâte de faire évoluer. STATUT CIVIL ▵ Célibataire, même si elle a bien failli être fiancée. SITUATION FINANCIÈRE ▵ $$$$$. TRAITS DE CARACTÈRE ▵ Ambitieuse, discrète, ambivalente, naturelle, sérieuse (parfois trop), téméraire, naïve, envieuse, pensive, ouverte, prudente, bienveillante, sensible voir susceptible, fleur bleue, isolée, perfectionniste, brillante, perspicace, cultivée, anxieuse de nature, mélancolique, élégante. GROUPE ▵ Envy. AVATAR ▵ Emma Watson.

Née non loin de Paris, Rosie n'a toutefois pas passé son enfance sur le sol français. C'est dans la capitale du Royaume-Uni, Londres, qu'elle a grandi et a été élevée. △ Bien que venue au monde avec une cuillère en argent dans la bouche, la belle n'a pas eu une enfance des plus tendres. Son père, un austère et archaïque aristocrate anglais ne s'est jamais montré très expressif à l'égard de sa fille si ce n'est en tentant de la contrôler. Tandis que sa mère, elle, a préféré laisser les soins et l'éducation de son enfant à une gouvernante. Une gouvernante que Rosie a d'ailleurs fini par considérer comme une seconde mère au fil du temps. △ Elle a deux frères aînés dont elle a longtemps vécu dans l'ombre et avec lesquels elle n'est plus très proche au jour d'aujourd'hui. Un fait qui lui laisse tout de même un goût amer. La famille étant une notion importante, ne pas pouvoir compter sur la sienne lui fait toujours du mal lorsque son esprit vient à y songer. △ La majorité de son adolescence s'est passée au sein de pensionnats de jeunes filles de bonnes familles aux règles très strictes et aux aspirations religieuses. Des années qu'elle maudit à présent, même si quelques bons souvenirs avec certaines de ses camarades en restent. △ Véritable rat de bibliothèque depuis son plus jeune âge, Rosie voue une passion incommensurable pour les livres et la littérature. Des sœurs Brontë à Ernest Hemingway, en passant par Katherine Mansfield ou encore Charles Dickens, elle les admire tous pour leur talent d'écriture ainsi que leur capacité à transmettre des messages à travers des histoires, qu'elles soient fictives ou non. △ Angoissée de nature, la jeune femme a un certain mal à se détendre. Cela se traduit d'ailleurs par plusieurs troubles du comportement tels que la maniaquerie ou bien un besoin de toujours tout contrôler. △ Elle sait jouer du violon et du piano depuis l'âge de six ans. Malheureusement, sa pratique s'est grandement réduite depuis ces dernières années. △ Côté cœur, Rosie n'est jamais véritablement tombée amoureuse. En outre, elle est plutôt septique en ce qui concerne le sujet. Ses parents ayant pourtant longtemps tenté de lui présenter de jeunes hommes généralement fortunés et parfois même titrés dans l'espoir de voir naître d'une de ces rencontres un mariage, mais aucun n'a trouvé grâce aux yeux de la demoiselle. △ Elle parle l'anglais et le français de manière courante. Elle a également de bonnes bases en espagnol, russe et mandarin. △ Fille aux goûts plutôt classiques, Rosie s'inspire principalement d'icônes vintage telles que Audrey Hepburn ou encore Jackie Kennedy pour s'habiller. Elle n'en reste pas moins simple et naturelle. △ Voyager. Il n'y a pas plus belle activité que celle-ci. Elle a, au cours de sa jeunesse, eu l'occasion de visiter plusieurs pays d'Europe. C'est néanmoins depuis qu'elle travaille comme reporter qu'elle a pu contempler le plus de terres et découvrir d'avantage de choses.

✧ another dimension :
 


Dernière édition par Rosie Lyttelton le Ven 3 Fév - 17:18, édité 58 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 227
▵ faceclaim : emma watson.
▵ copyright : © crick.
▵ age : twenty-six yo.
▵ activity : tv reporter.
▵ love interest : work.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : half free.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: ∫ when i glow in the dark, when everything goes insane.   Mer 11 Jan - 21:27




"finding the key
while touching the air
soft odyssey
delusive is the view."

2012. Assise sur un des bancs des amphithéâtres de l'université la plus prestigieuse au monde, elle songeait à sa vie. A ce qu'elle avait été et à ce qu'elle pourrait devenir. Dans un sens, elle était extrêmement chanceuse. Un visage d'ange, un intellect certain, un patrimoine familiale opulent. En somme, toutes les chances du monde de devenir Quelqu'un. Cependant, quelques pièces avaient manqué au puzzle. La pièce principale étant l'amour. Le moment même de sa conception en ayant probablement manqué, sa vie avait continué sur le même chemin. Sans cesse envoyée au beau milieu de nulle part pour vivre avec des inconnues, elle n'avait aucune idée de ce qu'était d'avoir un véritable foyer. D'avoir de véritables points de repères dans la vie. Elle ne s'en plaignait jamais, toutefois, cela ne l'empêchait pas de ressentir comme une sorte de manque au quotidien. Son envie que ses parents la remarquent enfin avait puisé toute son énergie. Jusqu'ici, elle leur avait toujours obéi. Elle s'était toujours tût, confinée par cette éthique qui avait mené sa famille depuis des siècles. Pourtant, elle ne s'était pas abstenu de tenter maintes et maintes fois de les impressionner, de par ses prouesses artistiques ou ses excellents résultats scolaires par exemple. Il n'en fût malheureusement rien. Ils ne la voyaient pas et ne l'avaient vraisemblablement jamais vu. Malgré la souffrance que cela lui infligeait, la jeune femme en avait à présent pleinement conscience. En vérité, elle l'avait toujours su, mais il était sans doute trop difficile pour une enfant de perdre foie en ses parents. Maintenant qu'elle était une femme, et aussi insensé que cela puisse paraître, elle souhaitait une autre vie. Une vie qui lui permettrait de briller par elle-même et non pas à travers un un nom et encore moins à travers un homme. Une vie sans les contraintes qui lui avaient été imposées jusqu'ici. Elle avait soif. Soif d'indépendance, de rencontres, de simplicité. Soif de découvrir ce que le monde avait à offrir au delà de sa « prison dorée ».  
2013. [...] Sous un bruit grondant, les yeux de la jeune femme s'ouvraient doucement. Des vibrations se faisaient ressentir partout autour d'elle. Pendant un instant, elle ne savait plus où elle se trouvait. Comme si son esprit s'était perdu dans un autre espace temps, celui de son sommeil. Puis, peu à peu, tout se remettait en place. Elle était dans un avion. Le corps recroquevillé sur son siège, elle prit rapidement une position plus convenable. Les membres encore quelque peu engourdis, il lui fallait bien quelques secondes pour se réveiller correctement. La vieille dame qui se trouvait à ses côtés la regardait, un brin amusée. "Je vous conseille d'attacher votre ceinture, nous allons bientôt atterrir." annonça t-elle en lui adressant un sourire bienveillant. Le souvenir de cette dame resurgit également dans la tête de la jeune femme. Elles avaient passé toute la première moitié du voyage à discuter de leurs vies respectives. Comme le ferait deux inconnues qui se parlent pour la première fois. Tout cela, avant que la belle ne s'écroule sous le poids de la fatigue. "C'est vrai?" demanda t-elle en se précipitant d'ouvrir le hublot qui se trouvait à sa gauche. Elle pouvait enfin contempler cette ville qui lui faisait tant envie, Toronto. Symbole de modernité et de renouveau, il ne pouvait pas y avoir de meilleur endroit au monde pour qu'elle refasse sa vie loin des obligations et des étiquettes aristocratiques. Du haut du ciel, elle pouvait apercevoir la fameuse Tour CN qui était un des monuments les plus universellement célèbres de la ville. Une vision qui lui fit chaud au cœur. Cependant, elle cachait difficilement son appréhension. Bien qu'elle considérait ne pas avoir laissé grand chose derrière-elle, ici, elle était supposée partir de rien. De plus, elle ne connaissait absolument personne. S'adapter devenait son but ultime et sa plus grande angoisse.
2015. [...] Les bras chargés de gobelets du Starbucks du coin de la rue, la belle entrait dans les bureaux du journal dans lequel elle effectuait son stage de fin d'étude. Malgré une fatigue apparente ainsi qu'une certaine exaspération, elle affichait toujours le même sourire, ne manquant jamais de saluer ses collègues. Une fois dans la salle de réunion principale, la jeune femme se transformait en serveuse. La rédaction discutant de leurs prochaines publications, il fallait qu'elle se souvienne qui avait commandé quoi sans déranger qui que ce soit. Pour être tout à fait honnête, au début, cela lui avait laissé un sentiment étrange. Ayant toujours eu pour habitude de se faire servir, devoir faire office de larbin à son tour lui paraissait extrêmement ironique. Surtout lorsqu'on prenait en considération les études par lesquelles elle était passée afin d'en arriver là. Néanmoins, cela ne l'empêchait pas de continuer d'accomplir les taches ingrates qui lui étaient attribuées sans même broncher. Toute sa vie elle avait eu cette envie de se frotter aux duretés du monde, de se tester. Cela, dans le but de savoir de quoi elle était faite. C'est pourquoi il fallait qu'elle demeure forte et persévérante, pour enfin se prouver à elle-même qu'elle était capable de prétendre à un grand avenir sans l'aide de personne. Même si, bien entendu, elle savait pertinemment que son histoire et son statut social auraient toujours leurs parts de responsabilité dans sa réussite.
2017. [...] De la neige jusqu'aux genoux, le maquillage dégoulinant le long de ses pommettes rougeâtres, elle paraissait toutefois concentrée. Tendant l'oreille vers la droite, la toute jeune journaliste attendait de passer à l'antenne pour pouvoir informer la population torontoise des conséquences catastrophiques que pouvait provoquer la météo brutale de la région. Son cameraman qui la suivait littéralement partout était prêt lui aussi, attendant le feu vert de la chaîne pour envoyer les images. En dépit du fait que ses orteils s'étaient presque transformés en poissons panés et qu'elle ressemblait d'avantage à un alpiniste qu'à une présentatrice de télévision digne de ce nom, la jeune femme ne devait rien laissé transparaître en affichant son plus beau sourire pour le journal télévisé le plus regardé de l'Ontario. Pour tout dire, la seule chose sur laquelle elle était concentrée en cet instant, c'était ce qu'elle allait dire lorsqu'elle serait en direct, le visage dans le poste de télévision de milliers de personnes. Soudain, elle se mit en position avant de lever la main pour faire signe à sa fine équipe d'allumer les lumières. "Prête?" lui demanda alors son cadreur. Elle replaça tout de même une de ses mèches de cheveux avant de lui répondre ; "Prête." de manière sereine et affirmative. En duplex avec le plateau du journal télévisé, la diffusion démarra.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

∫ when i glow in the dark, when everything goes insane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: gonna heal tomorrow :: we are the ones :: the other side-