AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 McTavish + Stick around. You'll see.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

▵ deadly sins : 50
▵ faceclaim : Taylor Kitsch
▵ copyright : © Yumiita.
▵ age : 31 ans, 32 sonn.
▵ activity : Enquêteur au bureau des Crime Majeur, RCMP


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : Disponible pour 2/3 RP
▿ relationships :
MessageSujet: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 16:27


Theodore Kade McTavish
[ How can you murder your own heart? ]

NOM COMPLET DU PERSONNAGE ▵ Theodore Kade McTavish aussi connu sous le nom de Theo ou McTavish.  ÂGE ▵ 31 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▵ 25 aouts 1985 à Calgary au Canada. J'aurais bientôt trente-deux ans dans quelque mois. Mais pour le moment je suis bien satisfait de mes 31 ans. NATIONALITÉ ET ORIGINE(S) ▵ Canadien avec des racines écossaises bien éloignées, ces grands-parents, ces arrières-grands-parents et aussi loin qu'il puisse regarder son d'origine canadienne. JOB/ÉTUDES Il est enquêteur au bureau des crimes majeurs de la GRC à Toronto. Appelez Détective ou policier, mais voilà ce qu'il fait comme travail. C'est après deux ans de collège et deux autres années d'université qu'il a rejoint les rangs à l'académie de police. STATUT CIVIL ▵ Célibataire SITUATION FINANCIÈRE ▵ $$ Il est fonctionnaire fédéral. Il n'est ni riche ni pauvre et il a tout les bénéfices qui viennent avec l'emploi. TRAITS DE CARACTÈRE ▵ protecteur, amusant, rigolos, vif d'esprit, Gentlemen, ponctuel, discipliné, organisé, curieux, observateur, rancunier, sérieux, impatient, Langage coloré ou Swears like a sailor si vous ovuler, bon joueur & bagarreur à ces heures.  GROUPE ▵ Wrath AVATAR ▵ Taylor Kitsch

En tant que cliché canadien j’ai été élevé en jouant au Hockey. Que ce soit sur l’étant du village durant les hivers ou comme sport organisé j’ai toujours joué de ce sport. Et encore aujourd’hui je joue dans une ligue pour adulte, juste parce que j’adore jouer. △ J’ai une petite sœur qui est quatre ans plus jeune que moi. Je n’en parle jamais réellement sauf pour dire qu’elle habite à Vancouver. La vérité est qu’elle est dans un institut psychiatrique après avoir été sauver des griffes d’un homme avec lequel nous avions toujours été très proches et qui avait tous simplement craqué sous la folie. Alice, ma sœur a énormément souffert et je m’en veux énormément de ne pas être arrivé plus rapidement afin de sauver Alice. △ J’ai un de mes collègues de travail qui s’est enlevé la vie il y a quelques années. J’en veux un peu à ces patrons de ne pas avoir été capables de voir la détresse de ce collègue et du coup de n’avoir rien fait pour prévenir se suicide. △ C’est en secret que j’ai commencé à voir une Psychologue, j’étais incapable de prendre la pression de la culpabilité que je vivais après tout ça. J’avais commencé à boire un peu trop et j’ai pris la décision par moi-même de chercher de l’aide avant qu’il ne soit trop tard. J’ai continué de la voir même si je me sens mieux, mais je garde toujours secret l’existence de cette personne. △ Sans être coureur de jupons, je n’ai jamais trouvé la perle rare ou de femme prête à rester avec moi plus de six mois. Ce n’est pas parce que je n’attire pas les femmes, est-ce que vous avez vu à quoi je ressemble ? Non, c’est parce que je garde trop de secrets il parait. Les femmes n’aiment pas qu’on ait une garde-robe remplie de secret. △ Je ne parle jamais de mon passé, ce qu’on sait de moi et de m’on passer c’est ce que je veux qu’on sache. Né à Calgary, frère ainé, élever dans une famille de la classe moyenne et dans une famille ou tout semblait bien se passer. Et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer à raconter mon histoire. △ J’ai intégré l’académie de la GRC, aussi appelé le dépôt, à l’âge de 21 ans. J’ai deux années de collège à la cité collégiale en technique policière et deux années d’université à l’université d’Ottawa en criminologie quand je me suis finalement décidé d’essayer pour l’académie. △ Je suis étrangement un bon cuisinier ça doit venir du fait que ma mère était cuisinière dans un Hôtel de Calgary et qu’elle avait un talent inné avec des chaudrons. À force de la regarder cuisiner j’ai appris un truc ou trois et je dirais que je suis devenu assez douer à cause de cela. △ Il parait que j’ai une sensibilité particulière avec les victimes de viol, c’est souvent sur ces causes qu’on m’envoie. Je sais que c’est à cause de ce qui est arrivé à Alice que je suis autant protecteur envers ces dernières. Mais entre ce côté protecteur et mon regard assez doux, j’arrive à gagner leurs confiances peu à peu. Sauf qu’honnêtement on serait bien fou de croire que ce genre de crime n’a pas un impact sur ma personne. Et pourtant c’est souvent moi qui me retrouve avec ces dossiers. △ En 10 ans de carrière il y a 6 fois où j’ai eu besoin de tirer mon arme à feu. Mais il y a deux fois ou j’ai du me retenir de le faire parce que si je tirais je tirais pour tuer. △ Pour tuer la solitude j’ai un golden lab que j’ai adopté il y a 1 an et demi. Il est maintenant âgé de 3 ans et il est un petit ange adorable. Difficile de se fâcher contre ce petit toutou.

✧ another dimension :
 


Dernière édition par Theo McTavish le Mar 7 Mar - 18:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 50
▵ faceclaim : Taylor Kitsch
▵ copyright : © Yumiita.
▵ age : 31 ans, 32 sonn.
▵ activity : Enquêteur au bureau des Crime Majeur, RCMP


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : Disponible pour 2/3 RP
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 16:27


Alice, we are all mad here…

J’étais arrivé à Vancouver ce matin. J’avais énormément de trucs à faire et très peu de temps pour les faires. Alors juste avant d’embarquer dans mon avion j’avais appelé et j’avais laissé un message pour laisser savoir que je voulais voir Alice ce soir. Alors en sortant de l’aéroport c’était la première place ou je m’étais rendu. À mon arrivée j’avais été accueilli par l’infirmière en chef qui m’avait accueilli. Elle était au courant de mon lien avec Alice et pourtant à chaque fois qu’on avait parlé elle m’appelait par mon titre. « Elle est ici détective. Attention, elle n’a rien à voir avec la femme que vous avez connu. » On avait traversé les corridors jusqu’à une salle bien différente des autres ou j’avais visité Alice par le passé. Je savais que l’infirmière tentait de me préparer à quelque chose, mais je voulais qu’elle arrête de me traiter comme une enfant et qu’elle me dise directement ce qui se passait. « D’accord. Mais qu’est-ce que vous voulez dire ? » Je la regardais en haussant un sourcil. Elle voyait bien que je n’avais pas besoin d’être protégé. S’il y avait quelque chose, j’étais habituellement celui qui protégeait les gens alors je n’avais pas besoin d’être protégé. « Elle n’est plus catatonique comme lorsque vous nous l’avez amené ici. Mais l’incident l’a fait régresser. Elle est presque… elle est différente. C’est sa façon de faire face à ce qui est arrivé. » Ce n’était pas comme si je ne m’étais pas attendu à ce qu’elle ait des séquelles de son moment avec ce pervers de bas étage. Mais Alice était ma petite sœur et j’allais continuer de venir la visiter quand je le pouvais. Quand je revenais à Vancouver en visite. Je n’avais pas la chance de venir aussi souvent. Je n’étais plus dans la province et je n’étais plus à Calgary non plus. Venir à Vancouver de Toronto était beaucoup plus dispendieux et je ne pouvais pas en visite comme avant. Je ne venais qu’en affaire pour venir voir Tray. J’en profitais du coup pour venir voir ma petite Alice. Ma petite sœur qui pourrissait dans cet hôpital à cause de ce que ce fou lui avait fait subir. « Theo! » Je ne l’avais pas vu venir, mais je m’étais rapidement repris pour l’attraper dans mes bras quand je l’avais vu sauter vers moi. Il était vrai qu’elle avait changé. Depuis un an qu’elle était dans cet hôpital et c’était la première fois qu’elle n’était pas complètement catatonique. Mais sa voix, c’était étrange de s’apercevoir à quel point elle sonnait comme une gamine. Est-ce que c’était ce que l’infirmière avait voulu dire quand elle m’avait dire qu’elle avait régressé, qu’elle était différente ? « Alice ! » J’avais passé mes bras autour de sa taille frêle. Mais qu’est-ce qu’elle avait l’air fragile en ce moment ! Je n’arrivais à croire que c’était ce qui était arrivé à ma petite sœur. Je ne saurais jamais ce que ce malade lui avait fait si elle était ainsi. Est-ce que je pouvais me résilier a voir Alice ainsi pour le reste de ces jours. Fragile, gamine et dans un hôpital psychiatrique. Je sentais mon cœur se fendre et je la serrais contre moi. « Theo! Je peu plus respirer !» Je n’avais pas remarqué à quel point je la serrais fort. Comme si j’allais m’écrouler si je la relâchais. Je la relâchais finalement, la regardant un peu gêner de l’avoir serré aussi fort. « Oh ! Désoler. Je ne sais pas à quoi je pensais. Tu m’as manqué, poussin ! » Ce vieux surnom que j’avais toujours eu pour ma petite sœur. En l’entendant, elle avait un petit sourire mesquin et je reconnaissais presque la femme qui m’avait suivi comme un chien de poche quand on était gamin. Elle m’avait suivi à m’en agacer, mais j’avais fini par l’adorer après tout. Mais elle n’avait plus rien à voir avec cette gamine qui m’avait tant fait jurer à l’époque. « Tu n’avais qu’à me visiter silly boy ! » Non je révise ce que je venais de penser. Elle ressemblait exactement à cette gamine. Elle ne ressemblait plus à la femme accomplie qu’elle avait été avant. Celle qui avait été sur son chemin pour devenir travailleuse sociale. Maintenant, elle était de retour à la petite gamine.

You guys down in Toronto sure are progressive…

J’étais ici depuis dix minutes et on venait seulement de m’amener Tray dans la salle de visite. La salle avait été vider pour cette rencontre et je n’aimais pas savoir qu’on cherchait a le protégé ici. Il ne méritait pas cette protection. Mais la façon dont le traitait le garde me laissait savoir qu’il était lui-même qu’il était du même avis que moi. Je restais assis les bras croiser en les regardant faire complètement en silence. On enlevait les menottes à Tray et il venait s’asseoir en face de moi. Ou il s’amusait ces cuticules en attendant que je parle en premier. Putain, mais je détestais ces petits jeux. Ça avait toujours une source de chamaille entre nous deux. « Tu m’as fait demander ici qu’est-ce que tu veux. » Je n’avais pas la patience d’attendre qu’il daigne briser le silence. Je voulais ces informations qu’il m’avait promises et je voulais partir. Mais bon en le regardant je voyais bien qu’il tentait de jouer avec ma patience. « Et si on jouait aux échecs. » Quoi, mais il sortait ça d’où ? Il pensait réellement que je voulais jouer au jeu le plus ennuyant que je connaissais, mais en plus il avait dit ça avec un sourire presque flippant. « Et si on ne jouait pas ! » Quoi, je n’étais pas du tout intéressé à rester ici plus longtemps que j’en avais réellement besoin et il m’emmerdait alors si je pouvais partir assez rapidement j’en serais bien heureux. Mais bien entendu, il avait d’autres plans pour moi. Il avait secoué la tête avant de répondre. « Non, tu n’as pas compris si tu veux ta réponse tu vas jouer aux échecs, avec moi. » Je n’avais pas le choix de soupirer en entendant l’ultimatum. Bien entendu, j’aurais dû savoir qu’une personne comme lui n’allait pas me donner les informations qu’il me promettait sans un jeu. Il s’avançait vers moi. « Tu sais Alice était plus docile que toi. » Je voyais noir quand il me parlait d’Alice et je le fusillais. Ce qu’il avait fait à ma petite sœur était impensable il l’avait tellement torturé physiquement et mentalement qu’elle était maintenant patiente d’un hôpital psychiatrique et je ne savais pas si elle serait un jour la pétillante Alice qu’elle avait un jour été. J’avais du coup envie de l’étrangler quand il parlait de ma sœur. « Ne parle pas d’Alice ! » Ma voix était frigide et je le fusillais du regard. J’avais envie de le tuer, mais savoir qu’il était en train de pourrir ici me faisait un pur bonheur. Maintenant si je pouvais trouver un moyen de le faire amener dans la population générale de la prison j’étais certain que quelque personne ici serait bien heureux de lui faire ça faire. Mais il était au maximum pour sa propre protection, ou pour me faire chier si vous voulez, mais je savais qu’un jour il ne serait plus protégé. « Damn, dude tu es moins cool ces dernières années je me demande pourquoi. » Il était en train d’installer le jeu d’échecs et je voulais réellement l’étrangler, mais je me retenais. Il avait des informations à me donner et il avait promis qu’il avait de bonnes informations à me donner. « Ferme-la et donne-moi les infos que tu as promises. » S’il voulait jouer aux échecs, je jouerais à son jeu dès qu’il ne me demande pas d’entrer dans sa joute verbale. Je n’avais pas envie de lui donner ma colère. Il y avait bien plus que je ne voulais pas lui donner, mais parfois c’était trop fort. « Et joue bien entendu ! Bon bon j’arrête ! » Il me regardait un sourire amusé avant de faire le premier mouvement. Je devais me concentrer sur ce jeu d’échecs alors que je détestais ce jeu et que ça faisait des années que je n’y avais pas joué. Je jouais donc à mon tour en attendant qu’il se décide à me donner des réponses. « Le bureau du médecin légiste est encore diriger pas Sangston ? » Il avait joué à son tour avant de lever son regard inquisiteur vers moi. Je devais avouer que j’étais maintenant intrigué. Sangston était un médecin légiste réputé. Mais qu’est-ce qu’il était en train de me dire ce pervers ? Je jouais quelque minute en silence avant de lui répondre honnêtement. « Oui… » J’avais eu envie de dire autre chose, mais je m’étais arrêté à ce moment-là. Incapable de trouver les bons mots pour terminer ce que je pensais. Mais je me demandais s’il n’était pas en train d’inventer des accusations sur un collègue de travail, sur une personne de confiance en quelque sorte. « Si j’étais toi, j’enquêterais sur cet homme. Tu vas découvrir tellement de choses. » Je n’aimais pas ce ton, je n’aimais pas comment il avait presque l’air heureux de me laisser savoir que si je faisais exactement ce qu’il me disait de faire j’allais découvrir quelque chose de gros. Mais je ne pouvais pas agir comme si je n’avais pas entendu ce qu’il avait dit. J’avais parfaitement bien entendu et il me connaissait. Il savait que je ne pourrais pas me retenir. Et dire que j’avais à une époque été pote avec ce pervers, cet homme sans moralité. C’était un peu pour ça que ce qu’il avait fini par faire m’affectait autant, je suppose. « Qu’est-ce que tu veux dire ? » J’étais déconcentré de notre jeu et il le savait. Je n’avais pas besoin de l’observer pour voir son sourire malfaisant. Je voulais l’étrangler et je n’arrivais pas à me concentrer sur une putain de jeux d’échecs. Rah, je détestais ce jeu et il le savait pourquoi est-ce qu’il me forçait à jouer. « Tray répond à ma question. » Je le regardais. Il savait que je voulais des réponses et que je n’aimais pas ces petits jeux, mais ça ne l’arrêtait absolument pas. Je l’aurais bien étranglé, mais je ne voulais pas faire cette erreur. Je ne voulais pas devenir ce policier qui s’en prenait au criminel. Je voulais être celui qui s’assurait que justice soit rendue. Mais ce dossier particulier était surement trop proche. Je devrais refuser de venir le voir. « Échec et math ! Bye bye monsieur détective. » Quoi ? Je baissais les yeux vers la planche de jeux et je ne pouvais pas nier qu’il avait bel et bien gagné. Je relevais les yeux avant de frapper la table pour le faire sursauter. Le dernier cran de ma patience venait de casser et je le voyais soudainement avoir peur de ma réaction. Je me relevais et approchais mon visage du sien. « Si l’information que tu m’as donnée est de la merde je te jure je vais trouver le moyen de te faire regretter ! » Je le regardais dangereusement. Mon sourire n’avait rien de rassurant pour lui j’en étais certain. Je me retournais et partais avant qu’il n’ait le temps de se reprendre et de réagir. Je ne voulais pas avoir à le regarder plus longtemps.

A guy in tights just leaped over a building…

Je sortais de ma voiture et attrapais mon café. J’allais avouer que j’avais été surpris en recevant l’appel du dispatch pour me dire de me rendre à cette adresse. Je connaissais bien l’adresse c’était le bâtiment d’appartement d’un collègue de travail. Mais, en venant ici j’avais été dit qu’on m’avait fait demander pour un suicide. J’allais avouer que je n’aimais pas être dérangé dans mes temps libres pour quelque chose qui n’avait aucun lien avec mon travail. Mais j’étais ici alors qu’on m’explique. Je m’étais dirigé vers un autre détective, un peu surpris de voir le nombre de voitures de police pour un suicide, mais le bâtiment était énorme après tout. Une de ces tours d’appartement et condo de la ville. « Davies, pourquoi est-ce qu’on m’appeler ici ? Dispatch me dit que c’est un suicide, une personne s’est tiré une balle dans la tête. Je ne vois rien qui ait affaire avec les crimes majeurs. » Je devais être honnête je voyais difficilement en quoi on avait besoin d’un détective des crimes majeur. Je voyais difficilement pourquoi il y avait autant de policier, et de détective. Et j’entendais encore des sirènes se diriger vers ici. « McTavish, c’est Sokolev ! » Qu’est-ce qu’il voulait dire c’était Sokolev. Sokolev était un partenaire de travail. On était tous entrés à l’académie la même année. Moi, Davies et Sokolev un trio incroyablement soulant pour les instructeurs à l’académie, mais les trois plus en forme de notre classe à la rentré. « Quoi ? » Je voulais juste m’assurer que c’était bien ce qu’il était en train de me dire. Était-il vraiment en train de me dire que ce collègue et ami était vraiment la victime du suicide ? Non, impossible. « Sokolev est mort ! Je… je l’ai identifié il y a quelque minute. » C’était comme si on venait de me couper les jambes en deux. J’avais pris appui sur la voiture à côté de moi avant de me reprendre rapidement. J’avais un million d’affaires qui me passaient par la tête, on avait prévenu ces parents, sa fiancée. Mais qu’est-ce qui lui était passé par la tête à cet imbécile ? Se tirer une balle par la tête sérieuse ? « Shit ! » Phrase classique pour moi. Surtout quand je manquais de mots pour décrire ce qui ne me passait pas la tête. Mais c’était le mot le plus approprié pour décrire cette situation parce que oui c’était carrément de la merde.


__________________________
So you want to marry a cat?
And, you've got a cross-dressing rapist murderer in your M.E.'s office. You guys down in Toronto sure are progressive. ©alas.


Dernière édition par Theo McTavish le Mar 7 Mar - 16:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 4928
▵ faceclaim : dylan o'brien.
▵ copyright : argents.
▵ age : twenty-five yo.
▵ activity : fireman.
▵ love interest : no one, not ready yet.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : free.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 16:27

Bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❃ MEMBER OF THE MONTH.

▵ deadly sins : 256
▵ faceclaim : Amber Heard
▵ copyright : Lofticriers (sign par anaëlle ) gif par tumblr
▵ age : Trente deux ans
▵ activity : Propriétaire d'une galerie d'art
▵ love interest : Mariée


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : (0/4) Pas dispo
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 16:49

Bienvenu par ici avec le beau Taylor !
Bonne chance pour ta fiche !

__________________________
Give me love
Give a little time to me, we'll burn this out,
We'll play hide and seek, to turn this around,All i want is the taste that your lips allow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❃ MEMBER OF THE MONTH.

▵ deadly sins : 124
▵ faceclaim : Sophia Bush
▵ copyright : savage (ava) + florissone (sign)
▵ age : 32 ans
▵ activity : Avocate
▵ love interest : Mariée à Ciaràn Whitaker, enceinte de ses jumeaux
sophiabushgifs@tumblr

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : Free (2/3)
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 16:53

Bienvenue.
Excellent choix d'avatar *.*

__________________________
    Let me love you
    Quand le monde glisse, ne tombes pas avec lui, saute plus loin pour ne jamais être emporté, vole plus haut pour que la chute jamais ne t'atteigne, ne regarde pas en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 4009
▵ faceclaim : shelley hennig.
▵ copyright : tag.
▵ activity : lawyer - family issues.
▵ love interest : single - her fiancé died two years ago, he was shoot. she is not ready to fall in love again.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : free.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 20:54

Oh man, Taylor 
 Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 50
▵ faceclaim : Taylor Kitsch
▵ copyright : © Yumiita.
▵ age : 31 ans, 32 sonn.
▵ activity : Enquêteur au bureau des Crime Majeur, RCMP


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : Disponible pour 2/3 RP
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 21:01

Merci beaucoup vous quatre.

mais dites donc est-ce qu'il y a que des jolie nana par ici *sort en siflottant*

__________________________
So you want to marry a cat?
And, you've got a cross-dressing rapist murderer in your M.E.'s office. You guys down in Toronto sure are progressive. ©alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 4009
▵ faceclaim : shelley hennig.
▵ copyright : tag.
▵ activity : lawyer - family issues.
▵ love interest : single - her fiancé died two years ago, he was shoot. she is not ready to fall in love again.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : free.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 21:03

 
 bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité

MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 21:24

bienvenu sur le forum
j'adore ton choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
- lovely asshole -

▵ deadly sins : 3286
▵ faceclaim : ryan gosling.
▵ copyright : © spectrum. (avatar) | endlesslove, (signature)
▵ age : trente-trois ans.
▵ activity : directeur du Clifford's Hotel.
▵ love interest : marié mais infidèle.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : surbookée.
▿ relationships :
MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   Lun 6 Mar - 21:46

Quel beau gosse!
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche!

__________________________


    sur la musique, on va on vient. corps contre corps, main dans la main. plus rien existe, plus rien de rien, quand je te tiens du bout des doigts pour te ramener contre moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: McTavish + Stick around. You'll see.   

Revenir en haut Aller en bas
 

McTavish + Stick around. You'll see.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Extreme Rules 2011: résultats
» 05 . Stick to the status quo, Camelia ft. Gabriel
» Ordre, Vide et Chaos
» Theres a county map to go on the wall, A hurling stick & a shinty ball, Lets call it an Irish pub! (Klaus, Kei et Sio)
» Les plus belles filles dans les mangas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: gonna heal tomorrow :: we are the ones :: the other side-