AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 flashback, feeling alive (dom & lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

▵ deadly sins : 90
▵ faceclaim : jon kortajarena.
▵ copyright : rosie <3
▵ age : 28 yo.
▵ activity : success then failed writter.
▵ love interest : he never forgot his highschool love.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 3/3 (free).
▿ relationships :
MessageSujet: flashback, feeling alive (dom & lou)   Sam 1 Avr - 13:34

Lou avait posé la question dans une petite voix, comme s'il ne voulais pas que Dom l'entende dans son subconscient. C'était la première fois qu'il se sentait aussi bien en la présence de quelqu'un, la première fois qu'il invitait un mec (ou une fille) chez lui, dans l'antre de son intimité. Parce qu'un foyer, une chambre, ce sont des lieux qui te représentent, qui te définissent. Et quand une personne vient à les voir de ses propres yeux, ils en apprennent tellement sur nous. Ils apprennent des trucs qu'on ne veut pas nécessairement rendre visible aux autres. Même si ça ne faisait que quelques mois que Louis avait rencontré Dom, il avait rêvé secrètement que celui-ci connaisse tout de lui.
Les deux adolescents s'étaient rencontrés en classe de sport. C'était le début de l'année et le temps était encore gracieux. Le soleil pointait son nez en cette matinée de septembre. Les murs du bâtiments sportif du lycée cachait Louis d'être vu par le professeur en train de vociférer sur les autres élèves. Le blond avait commencé son footing puis s'était éclipsé ici, ni vu, ni connu. Il avait alors glissé un pétard entre ses lèvres, l'air de rien. Puis, il l'allumait avec un briquet qu'il avait volé à sa mère. La fumée s'était immiscée dans les alvéoles de ses poumons et activé quelque chose en lui. Le feu lui brûla la gorge et Lou sentit ses iris se dilater un peu sous la substance. Il laissa échapper un soupir suivi d'une fumée blanche épaisse. Il se sentait tellement mieux maintenant. Dieu qu'il détestait le sport... Il n'avait pas besoin de cette matière merdique pour briller à l'école. Il avait un cerveau lui. Et c'est alors qu'il avait aperçut une silhouette à sa droite. Il avait sursauté brusquement, craignant de voir un professeur, mais ça n'était qu'un simple élève. Un brun au regard sombre et dense. Un brun qui n'avait rien en commun avec lui. Louis avait froncé ses sourcils et son nez sous la surprise. Puis, le brun avait esquissé un sourire malicieux et s'était rapproché.
C'était ainsi qu'ils s'étaient rencontrés pour la première fois. Louis avait fini par se détendre un peu lorsque Dom lui avait demandé s'il pouvait tirer sur sa clope. Et le tour était joué. Puis les voilà qui n'arrêtaient pas de se revoir pour une pause clope, pour discuter de leur journée après les cours, pour rigoler. Parce que Dom faisait bien marrer Louis et il en avait besoin. Ce sourire, il avait l'impression qu'il ne s'en lasserait jamais. Il en était tombé un peu amoureux peut-être. Louis ne s'était pas posé beaucoup de questions à propos de ses sentiments. Il savait juste que son coeur se serrait lorsque Dom lui souriait et plantait ses prunelles dans les siennes. Il ressentait juste des papillons dans son bas ventre qu'il n'essayait pas d'étouffer. Il aimait se perdre dans les yeux noisettes de son pote. Il se sentait spécial en sa présence, comme s'il avait enfin trouvé une raison de vivre, comme si ses journées s'illuminaient un peu plus avec lui. Louis était tout simplement heureux et il n'avait ressenti ça que très peu, trop encré dans ses différences avec les autres élèves, sa manie à bien travailler, à être le lycéen modèle, à être un peu trop sentimentaliste. Louis, c'était le genre de mec qui aimait la poésie et parlait avec de grands mots quand il était inspiré en cours de français. C'était l'ovni de la classe. Maintenant, il s'en foutait un peu parce qu'il avait trouvé quelqu'un à qui ça ne le dérangeait aucunement. Mais avant, il s'était senti un peu seul, un peu cassé par les remarques et les regards moqueurs qu'on lui avait jeté. Mais il n'avait pas lâché prise, il s'était tenu à ses passions, à ses sentiments aussi anormales soient-elles. Et enfin, Dom lui avait montré que ça n'était pas si grave que ça, qu'il pouvait avoir une vie sociale sans être corrompu par la vision des autres.
"Alors, tu veux venir? Comme ça, on peut se poser au chaud chez moi. Puis, ça ne dérange pas ma mère qu'on fume. Enfin, je ne pense pas. Elle ne me dit jamais rien personnellement." Louis arracha un sourire interrogateur à l'égard du brun. Il faisait un peu froid pour pouvoir rester dehors. Le mois de décembre venait d'être largement entamé et les vacances de Noël approchaient même à une grande vitesse. Il ne se voyait pas trainer dehors à cette heure-ci, dans ce froid de canard. Louis avait beau apprécié les moments passés en compagnie de Dom, il n'était pas masochiste à ce point. Et le brun devait sûrement être aussi de cet avis.


Dernière édition par Lou Shepherd le Ven 14 Avr - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 48
▵ faceclaim : matthew daddario
▵ copyright : witchling
▵ age : vingt-huit ans
▵ activity : propriétaire d'un club burlesque
▵ love interest : noah, mais son coeur appartient toujours à lou

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 2/3 libres
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Sam 1 Avr - 23:56

Dom avait eu un sourire à la question de Lou, un murmure presque qu'il n'avait pas failli entendre. Quelques petits mots de rien du tout mais qui voulaient dire tant. Le sportif ne savait pas exactement ce qu'il ressentait pour Lou, il était son ami, son meilleur ami même mais, il sentait bien que ça allait au delà de ça. Il n'avait jamais ressentit ça avec les autres, et il se demandait si ce qu'il ressentait avec Lou, c'était ce que ses copains ressentaient avec des filles. Lui n'avait jamais eu d'attirance particulière, et ce n'était pas faute de ces demoiselles d'essayer de le prendre dans leurs filets. Mais aucune ne trouvait grâce à ses yeux, personne, jusqu'à Lou. Il hocha la tête à sa question, conscient que Lou allait lui montrer une part de lui qu'il ne connaissait pas et ça lui faisait plaisir. Ca flattait son égo s'il devait être honnête, d'avoir un tel privilége, parce qu'il savait que Lou n'avait pas tant d'amis que ça. "Je veux bien oui, on sera mieux au chaud qu'ici à se geler les fesses." répondit Dom en glissant ses mains dans les poches de son manteau. Il faisait froid et si les deux adolescents avaient tenu jusqu'à maintenant, la proposition de Lou était accueillie avec soulagement. Dom n'aurait pas pu l'inviter chez lui pour fumer, pour venir certes oui, mais pas le reste. Et Dom, bien que pas accro, aimait bien partager ce moment d'envol avec Lou. Avant c'était quelque chose qu'il faisait seul, mais plus depuis qu'il s'était lié d'amitié avec Lou, et c'était vachement mieux avec lui que seul. "Je peux acheter à manger sur le chemin, ça évitera qu'on pille le frigo de ta mére." proposa Dom alors qu'ils partaient en direction de la maison de Lou. Le brun pouvait sentir l'excitation monter dans ses veines au fur et à mesure. Il n'aurait su se l'expliquer, mais il ressentait une sorte de bourdonnement dans tout son être. Ils arrivèrent devant une petite épicerie et Dom acheta tout un tas de junk food : chips, barre chocolatées, bonbons en tout genre. Une poche remplie de cochonneries en gros. "Avec ça on a ce qu'il faut." dit Dom avant de reprendre la parole, se mordant la lèvre. "C'est cool de m'inviter chez toi au fait. Merci." dit il avec un grand sourire en plongeant son regard dans ce lui de Lou. Il adorait son regard, beau, frais, chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 90
▵ faceclaim : jon kortajarena.
▵ copyright : rosie <3
▵ age : 28 yo.
▵ activity : success then failed writter.
▵ love interest : he never forgot his highschool love.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 3/3 (free).
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Dim 2 Avr - 19:37

Lou avait bien vu et sourit d'autant plus à la réponse positive de Dom. Il était content. Content de pouvoir enfin casser une dernière barrière qui subsistait entre eux. Et alors... alors peut-être que ses rêves sulfureux pourrait enfin se réaliser. Le jeune adolescent avait nourri tellement d'espoir sur Dom qu'il en avait même un peu souffert. Ça avait commencé par des rumeurs que Louis avait pu attraper au passage. On lui avait soufflé que le capitaine de l'équipe de hockey était un pédéraste, un pédé. Lou avait fait l'étonné, le surprise, puis on le lui avait répété, l'air un peu dégoûté, l'oeil consterné. Aimer les gens du même sexe, ici, c'était tabou, ce n'était pas très aimé. Ça l'était d'ailleurs un peu partout dans le globe. Et pourtant, ça n'avait pas empêché le blond de l'être à la seconde où il avait pris conscience de sa sexualité. Seulement, être gay, ici, c'était être seul, c'était mentir constamment aux autres sur ce qu'on était. Il était timide et il n'avait jamais osé brandir fièrement le drapeau aux milles couleur. Pourtant, quand il avait entendu les dîtes rumeurs sur Dom, c'était comme s'il s'était libéré d'une chaîne. Louis avait fini par se comporter différemment avec lui. Il plantait ses prunelles dans ses yeux avec beaucoup plus d'intensité qu'avant. Il se mordait les lèvres dans un air faussement naïf. Bref, il essayait de voir le Dom qu'on lui avait dépeint. Il avait enfin l'impression qu'une porte s'ouvrait à lui. Puis, le soir, il rêvait de lui, d'un possible eux. Mais le temps passait et Louis doutait de plus en plus. Il n'osait jamais faire le premier, jamais lui parler de cette rumeur qu'il avait entendu. Il lui semblait qu'il n'aurait jamais ce qu'il désirait le plus. Et ça lui faisait mal au myocarde. Il en écrivait des pages, et des pages.
Mais aujourd'hui, Louis se sentait revitalisé. "Oui, on peut. Ma mère n'achète pas trop de "cochonnerie", donc tu peux faire des réserves. Attends, il me reste cinq dollars de ce midi je crois." Son coeur n'arrêtait pas de faire des bonds dans sa poitrine quand ils se dirigèrent vers l'épicerie du coin. La maison n'était d'ailleurs pas très loin. Il ne put s'empêcher de pouffer de rire lorsque Dom passa à la caisse. Et il en profita pour le regarder interagir avec la caissière, mais à part un sourire et un "merci, bon courage", Lou ne vit pas grand chose, à part ses yeux le scruter à nouveau. Ils étaient si beaux ses yeux. Louis flancha directement et hésita avant de répondre, intimidé. Finalement, il baissa son regard sur le sol avec un rire un peu gêné. "C'est rien. On se connaît depuis la rentrée et j'habite juste à côté du lycée, je comprends même pas pourquoi je ne t'ai pas invité plus tôt." Sa mère allait d'ailleurs se faire un plaisir de le redire. Il la connaissait par coeur. Elle était horriblement attentionné envers ses hôtes pour qu'elle ne dise rien et n'accuse Louis d'un peu d'impolitesse. Il ne lui en voulait pas et il avait pris l'habitude. Et puis, Louis avait toujours vu ça comme de la taquinerie de sa part, comme si elle essayait de le maquer avec tous les amis qu'il trainait à la maison. Avant même qu'ils ne s'en rendent compte, ils arrivaient déjà à destination. Louis ralentit le pas devant le palier d'une maison urbaine, puis sortit les clé d'une poche de son sac. Il ouvrit la porte et entra rapidement. Une vague d'air chaud les enveloppa et le blond poussa un petit soupir d'aise. "Ah, c'est mieux quand même." Il plissa du nez tout en enlevant ses chaussures et son manteau. Une musique résonnait doucement dans l'appartement. Louis crut reconnaître un hit de cette année, mais il n'était pas sûr. Sa mère devait être dans la cuisine, à l'écouter tout en préparant le diner pour son père. Il n'osa pas crier comme il l'aurait fait quand il était tout seul. La présence de Dom à ses côtés changeait tout. "Viens, on va lui faire un petit coucou quand même." Louis fit signe au brun de le suivre. Sur le chemin, il pointa du doigt un escalier qui montait. "Ma chambre est là-haut. J'ai l'étage rien qu'à moi, cool hein?" Ça, il n'était pas prêt à être emmerder par sa mère et son père. Ces derniers lui laissaient un espace vital qu'il chérissait beaucoup et qu'ils lui avaient facilement cédé pour la simple et bonne raison qu'ils lui faisaient confiance. Louis était doué. Louis était responsable. Bref, Louis n'avait pas besoin d'être surveillé.
Les deux adolescents arrivèrent enfin à la cuisine où une femme d'une quarantaine d'année, assez fine, mais édulcorée, se dandinait au son de la musique. Louis lança un coup d'oeil amusé à Dom avant de la déranger dans son occupation. "Maman, coucou, j'suis rentré. Et y'a Dom qui va rester un peu à la maison." Miss Shepherd se retourna vers son fils en hochant machinalement la tête, mais s'arrêta lorsqu'elle vit l'ami en question. Elle fit alors un grand sourire. On aurait dit que tout le bonheur du monde en émanait. "Dom? Oh, enchantée. C'est un plaisir, j'ai beaucoup entendu parlé de toi." Elle s'avança, non pas pour lui serrer la main, mais pour lui faire la bise. Louis aurait pu prédire tout ce qu'il se passait. "Dîtes-moi, vous avez soif? Vous avez faim?" Louis essaya discrètement de cacher le sac rempli de chips et compagnie. "Arf, j'arrête de vous embêter. Allez, montez vite là-haut." Et elle leur lança un clin d'oeil qui eut le chic de rougir les joues de Louis. Qu'est-ce que Dom pouvait bien en penser? Il lui avait beaucoup parlé du brun et elle faisait sa petite comédie que maintenant? Quand Dom était avec lui? Mon Dieu... le blond fit une moue puis s'empressa de sortir de la cuisine et monter l'escalier qui le mènerait vers ses terres de solitude et de tranquillité. Arrivé tout en haut, il se retourna vers Dom, un peu gêné, et haussa des épaules. "Et voilà, bienvenue dans mon antre." Il ne savait pas quoi dire de plus sinon de faire comme chez lui. Et pour ne pas mettre Dom mal à l'aise, il se fourra sur un pouf et surveilla la réaction du brun envers la déco. Louis s'arrêta sur un pan de mur qui leur faisait face. Il y avait des cartes postales placardées un peu partout. Des peintures, des scènes mythologiques, des photographies de villes se laissaient observer. Et puis, il y avait des posters de vieux films des années 30 ou 40. La plupart avec Audrey Hepburn ou Clarke Gable dessus. Tout ce qu'il aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 48
▵ faceclaim : matthew daddario
▵ copyright : witchling
▵ age : vingt-huit ans
▵ activity : propriétaire d'un club burlesque
▵ love interest : noah, mais son coeur appartient toujours à lou

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 2/3 libres
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Lun 3 Avr - 20:04

Dom sourit à la réponse de Lou et vint le bousculer un peu. "Parce qu'on se gelait pas encore assez les fesses." dit il avec un clin d'oeil alors qu'ils avançaient vers la maison du blond. Ils s'arrêtèrent devant une maison après plusieurs mètres et l'adolescent jeta un coup d'oeil à la façade, alors que Louis ouvrait la porte. Son regard cependant dévia rapidement sur ce dernier, Dom profitant de ces quelques secondes pour le regarder sans craindre qu'on ne le voit entrain de mater son meilleur ami. Non pas qu'il avait honte de ce qu'il ressentait, mais il ne savait pas si Lou avait les mêmes attirances que lui, et il ne voulait pas ruiner leur amitié si jamais il se trompait. Il sortit bien vite de son admiration lorsque la porte s'ouvrit et il entra à l'intérieur, la chaleur l'enveloppant avec douceur qui lui fit pousser un soupir. Il imita Lou lorsque ce dernier enleva manteau et chaussures, reprenant son sac et la poche de cochonneries achetées plus tôt il suivit l'adolescent, entendant la chanson récente qui le fit sourire. Ce n'était pas sa mère qui écouterait ce genre de musique. Il regarda l'escalier qui menait à la chambre de Lou, tout en écoutant son explication. "Cool ça." dit il avec un sourire. Ils arrivèrent à la cuisine et Dom regarda la mère de Lou cuisiner et danser au rythme de la musique, préparant son meilleur sourire à cette dernière. Il avait le don de charmer les parents. "Bonjour madame Sheperd." répondit il, lui rendant ses bises avec chaleur. Il tourna la tête vers Lou lorsqu'elle mentionna qu'elle avait entendu parler de lui avant de donner le sac de courses à son meilleur ami. Il hocha la tête lorsqu'elle les laissa monter à l'étage et Dom en se tournant cru voir du rouge sur ses joues mais il n'en dit rien. A nouveau il suivit Lou, l'escalier lui donnant une vue imprenable sur son postérieur avant qu'ils n'entrent dans sa chambre. Dom resta sur le pas de la porte, regardant tout autour de lui avant de s'avancer et de regarder l'univers de son meilleur ami qui se sentait assez en confiance pour le lui montrer. Et il savait que sa réaction était attendue par Lou, même s'il n'en donnait pas l'impression. Il regarda les cartes postales, les posters de vieilles stars de cinéma le firent sourire. Il tourna la tête vers Lou, se mordant la lèvre. [color=darkblue]"Faudra que tu me montres leurs films."(/color] dit il avec un clin d'oeil, passant au reste affiché au mur, les photos de villes, les peintures mythologiques...c'était tout Lou ça, son univers en quelques photos. "Ta chambre est beaucoup mieux rangée que la mienne." dit il avec un grand sourire avant de le rejoindre sur le pouf, trop petit pour eux, mais Dom comptait bien s'amuser avec Lou et surtout tester leurs limites. Ils se battirent quelques minutes mais Dom abdiqua finalement, se retrouvant au sol à côté de Lou. "J'aime bien les peintures mythologiques. C'est ce que je préfère en histoire." dit il en les regardant. Il avait ramené ses genoux à lui, peu voyaient en lui le garçon intelligent qu'il pouvait être, beaucoup ne voyait que le sportif et l'imaginait stupide. Excetpé Lou qui ne le voyait pas comme ça. "Ta mère est sympa, plus que la mienne." reprit il avec un silence, regardant Lou avec intensité. Il était si beau là dans son monde, et lui seul en avait le privilège. "On commence ?" demanda t'il avant de se lever pour ramener le sac de courses, ouvrant un premier paquet de chips qu'il tendit à Lou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 90
▵ faceclaim : jon kortajarena.
▵ copyright : rosie <3
▵ age : 28 yo.
▵ activity : success then failed writter.
▵ love interest : he never forgot his highschool love.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 3/3 (free).
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Mar 4 Avr - 22:13

Louis surveillait la réaction de Dom du coin des yeux. Il aurait tellement voulu connaître ses pensées à l'instant même. Car, même s'ils s'étaient beaucoup fréquentés depuis qu'ils s'étaient rencontrés il y a quatre mois de cela, le brun restait un mystère. Lou avait beau entendre des rumeurs par-ci, par-là, il y avait des points de sa vie dont il ignorait tout. Et le fait de l'inviter chez lui, c'était casser cette dernière barrière qui s'élevait entre eux. C'était vouloir plus d'intimité, plus de confidence, et dans le cas particulier de Lou, c'était fusionner avec Dom, c'était savoir s'il avait une chance et si ses rêves ne resteraient que des rêves. Il sourit du coin de la bouche en voyant son ami pointer du doigt les vieilles affiches qui pendait sur ses murs. Il avait regardé la plupart d'entre eux au moins trois fois. Il en connaissait certain par coeur, ne pouvant s'en défaire, ni s'en lasser. Il y avait dans les vieux films, une atmosphère dont il était tombé amoureux. On disait qu'ils puaient le rance et la fleure-bleue. Cependant, Lou voyait en eux une élégance, un romantisme, un perfectionnisme du cinéma. "Bien sûr, je les ai tous en dvd. Je peux t'en prêter quelques uns si tu veux. Sinon, on pourra se faire ça après les cours, facilement. Ils ne durent pas très longtemps en général." Jamais le blond n'aurait prêté ses DVD à un quelconque ami, encore moins à une quelconque personne. La plupart du temps, il ne les voyait plus. Mais il savait qu'il pouvait faire confiance en Dom, et même si le dit-garçon ne l'était pas, il les lui aurait donné tout de même, trop amoureux et aveuglé pour trop réfléchir à la question. Et puis, Louis réitérait aussi son invitation. Maintenant qu'il voyait le brun fouler le sol de sa chambre, il ne voulait plus l'en voir partir.
L'adolescent ne put s'empêcher de ricaner à la remarque de Dom sur sa chambre et sur sa comparaison avec la sienne. Il ne put répliquer, car le brun était déjà sur lui, l'écrasant gentiment de tout son poids sur le pauvre pouf. Dom se battit pour avoir la place et Louis lâcha un rire de gamin avant se tordre dans tous les sens et ainsi gagner la bataille. Cependant, il regretta un peu que le brun n'aille poser ses fesses par terre. Louis aurait bien voulu sentir son corps contre le siens. Il gardait à l'esprit leur genoux entremêlés dans un moment de lutte. Le toucher avait fait valser son coeur dans sa poitrine et il avait senti ce gargouillement de bonheur dans son bas ventre. Il aurait voulu se battre sur un pouf avec Dom toute la soirée durant. Mais ça parlait d'histoire et de légendes mythologiques à la place. Et bizarrement Louis n'était pas d'humeur à réviser ses cours de Grec et de Latin avec le brun. Il en avait assez eu comme ça aujourd'hui, alors il décida de ne rien dire, si ce n'est de plisser du nez de sorte d’acquiescer. Il se contentait de le regarder, les genoux redressés jusqu'à son menton. Il était tellement mignon assis de cette manière. Louis aurait pu sauter sur lui et l'entourer de ses deux bras s'il n'avait aucune pudeur... mais ça n'était pas le cas. Il n'était pas autant confiant en lui pour faire des câlins à un mec qui jouait du Hockey sur glace et était considéré comme le sportif le plus canon du lycée par ses groupies. Et même si le blond avait pris confiance en son amitié, il n'était pas fou au point de risquer ça pour un comportement puérile. Alors, il resta sérieux et il le fut plus encore lorsque le brun lui parla de sa mère et qu'il sentit l'atmosphère se densifier tout autours d'eux. "Ah, tu crois? Ma mère a aussi des défauts tu sais... c'est juste qu'elle ne les montre jamais aux invités, tout ça pour garder sa belle image." Louis avait pris un ton faussement vexé, mais ria, ne pouvant rester dans ce petit jeu plus de quelques secondes. "Je rigole. Elle est assez cool. Mon père aussi. J'ai de la chance sur ce point. Il faudra que tu m'invites alors, pour que je me fasse ma propre opinion." C'était presque du chantage dis donc! Mais il n'en fallut pas beaucoup à Dom pour qu'il lui demande de commencer à grignoter les cochonneries qu'ils avaient acheté à l'épicerie du coin. "Oui. J'ai la dalle depuis 16 heures de l'après-midi. J'ai cru que l'heure de physique n'allait jamais se terminer..." Louis se jeta presque sur le sac de chips que lui tendit Dom. Il prit une grande poignée et les mangea une par une, le petit annulaire levé dans l'air, comme à son habitude. Quoiqu'il mange, le blond le faisait toujours avec une classe et une politesse accrues. "Je ne savais pas que tu avait le droit de manger ce genre de chose avec le championnat de Hockey qui arrive et tout. Tu crois vraiment que ça a un effet sur ta performance? Ou alors, je confonds avec l'alcool..." Décidément, il y avait de quoi pouffer de rire. Louis n'avait aucune idée de quoi il parlait et surtout il essayait de faire comme s'il s'était renseigné, alors qu'il avait déjà oublié la moitié des informations qu'il avait lu il y a plusieurs jours. Il était tellement à fond sur le brun qu'il s'informait sur ses loisirs, sur ce qu'il aimait, ce qu'il n'aimait pas, etc. Bref, il était vraiment amoureux et au fond ça lui faisait un peu mal qu'il ne puisse pas l'être librement. Il était obligé de ravaler ses désirs, ses envies, obligé de passer sous silence ses sentiments pour Dom. Ça pesait sur son petit coeur et comme tout moment qui le tracasse, Louis entreprit de sortir d'une de ses poches un pétard, soigneusement roulé. "Tu en voudras?" Et dire qu'il venait tout juste de parler d'exemplarité chez les sportifs! Mais avant, il finit de manger goulument les chips qui reposait encore dans la paume de son autre main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 48
▵ faceclaim : matthew daddario
▵ copyright : witchling
▵ age : vingt-huit ans
▵ activity : propriétaire d'un club burlesque
▵ love interest : noah, mais son coeur appartient toujours à lou

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 2/3 libres
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Mer 5 Avr - 23:09

Dom décrocha son regard des posters de films et se tourna vers Lou avec un petit sourire. "Je préférerais les regarder avec toi." répondit il avant de revenir à son observation. Même si c'était cool que Lou veuille lui prêter ses dvds, en réalité Dom voulait user de cette opportunité pour se rapprocher encore de lui., même si ça ne donnait rien, il aurait cette impression d'être proche de lui en partageant une de ses passions. Et il pourrait revenir encore chez lui pour les regarder, c'était un plus. Dom finit par rejoint Lou sur le pouf, l'embêtant quelques minutes pour le contrôle du pouf avant que le blond ne gagne. Il glissa alors sur le sol, se faisant tout petit, lui qui avait l'habitude de prendre toute la place. Il lui arrivait lorsqu'il était seul d'adopter cette position, ça lui permettait de se recentrer, d'éliminer le monde autour de lui, tout ce qui pouvait le déconcentrer. Ca ne durait jamais bien longtemps, mais après il se sentait mieux. Aujourd'hui il faisait ça comme pour être plus proche de Lou, ne supportant après ce bref contact d'être séparé de ce dernier trop, bien qu'il ne pouvait se permettre de le toucher. Comme prendre sa main dans la sienne par exemple. Il n'avait jamais vécu ça, il voyait ses copains le faire mais lui n'avait jamais trouvé quelqu'un avec qui le faire, avec qui il ait envie de le faire, jusqu'à Lou. Dom ne donnait pas cette impression, mais il pouvait être fleur bleue s'il le voulait. Il détourna le regard, sentant ses joues rosir et parla alors de choses différentes, parlant même de la mère de Lou, si différente de la sienne. Il ne put s'empêcher de dire à sa petite blague avant d'hocher la tête à sa proposition. Lou chez lui, le rêve, le fantasme. Il s'était déjà imaginé la chose et...et bien il allait devoir apprendre à se maîtriser si jamais ça arrivait. "On pourra se faire ça pendant les vacances." dit il avec un clin d'oeil. La maison était plus calme durant cette période et les deux adolescents seraient donc tranquilles, presque seuls. Dom proposa qu'il commence à manger les cochonneries qu'ils avaient acheté. Il sourit à sa réponse, lui tendant les chips en premier. "Et moi donc, je n'arrive pas à garder les yeux ouverts dans son cours...bon le sport avant ça doit pas aider mais...c'est une torture." répondit le brun, qui ne quitta pas Lou du regard, amusé par sa manière de manger. Il prit à son tour des chips, fronçant des sourcils à sa question avant d'hausser les épaules. "Disons que si j'en mangeais tout le temps ça serait pas une bonne idée. Mais c'est que de temps en temps, puis je fais du sport souvent alors j'élimine." répondit il avec un clin d'oeil en massant ses abdos. Il avait de la chance il en était conscient. Son métabolisme était parfait pour un sportif, et le brun en tirait tout ce qu'il pouvait. Et puis il pouvait bien se faire plaisir de temps en temps non ? "L'alcool c'est pour tout le monde, les sportifs, et les intelligents comme toi." reprit il avec un clin d'oeil. Il ne se considérait pas comme stupide, mais comparé à Lou, ce n'était pas difficile de savoir qui était le plus brillant dans la pièce, et Dom n'en était pas jaloux au contraire. Il avait apprit un tas de trucs avec Lou, et il en était content. Dom reposa le sac de chips entre eux et sourit en le voyant sortir un joint, hochant la tête à sa question. Ce n'était pas recommandé pour un sportif mais encore une fois c'était pas tous les jours non plus. Et puis ça lui permettait d'être avec Lou aussi. "Avec plaisir." dit il avant de s'agenouiller, sortant d'autres paquets de chips et bonbons de la poche, autant être prêt. Il passa même un briquet à Lou pour qu'il puisse l'allumer. "A toi l'honneur." dit il avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 90
▵ faceclaim : jon kortajarena.
▵ copyright : rosie <3
▵ age : 28 yo.
▵ activity : success then failed writter.
▵ love interest : he never forgot his highschool love.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 3/3 (free).
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Dim 9 Avr - 17:15

Il était bien Louis, assis sur son pouf avec Dom à ses côtés. Il aurait voulu que ce dernier soit un peu plus proche de lui, mais c'était difficilement de l'être sans se faire griller. S'il n'était pas sûr à cent pour cent que Dom aimait bien les mecs, jamais il n'allait faire le premier pas. Louis était beaucoup trop timide et peureux pour le faire et s'exposer à la honte. Un moment, il s'imagina Dom le rejeter et l'insulter de tous les noms après qu'il ait tenté quelque chose. Il frissonna un peu sous l'image qu'il ne supportait pas. Non, il allait rester bien sage sur son pouf et profiter des instants où il était en mesure de sentir sa peau contre la sienne, comme lorsque le blond prit le briquet que lui tendit Dom. Le bout de ses doigts touchèrent ceux du brun et il trembla l'espace de deux secondes avant de rétracter son bras vers lui dans un mouvement assez rapide. Ses yeux se détachèrent de ceux du brun et s'occupèrent à vérifier si la flamme brulait bien l'embout de sa clope. Les autres lycéens étaient toujours étonnés de le voir fumer. Il se rappelait revoir la gueule effarée d'un gros dur de la classe quand il l'avait vu sortir son pétard de sa poche en pause. C'était un côté qu'ils jugeaient tous comme étant "cool" et qui d'ailleurs l'empêchait d'avoir quelques problèmes avec des mecs de sa classe. Fumer lui donnait une certaine immunité, mais Louis savait que l'état d'esprit des gens n'allaient pas duré longtemps. C'était trop beau pour y croire. Mais Dom, lui, la première fois qu'il l'avait vu, il avait été si naturel envers lui... le blond l'avait tout de suite adopté. Et puis, il lui avait aussi tapé à l'oeil. Dom n'était pas un mec ordinaire. C'était le garçon populaire, sportif, la belle gueule du lycée. Et il avait accepté Louis dans son entourage. Une chose que le blond n'aurait prédire, c'est qu'ils s'étaient super bien entendu. Maintenant, même si Louis ne pouvait pas affirmer qu'ils étaient meilleurs amis, Dom était un de ses piliers. C'était une nouvelle amitié mais dont on avait l'impression qu'elle ne pourra jamais mourir.
Louis tira sur le pétard une fois et relargua la fumée dans l'air de sa chambre. Il n'avait aucune peur que sa mère en sente l'odeur habituelle. Elle l'avait engueulé une fois et depuis elle avait du s'y faire aussi. En temps normal, il aurait sûrement ouvert une fenêtre, mais ils avaient fui le froid pour ne pas le ressentir à nouveau s'engouffrer dans la pièce. L'herbe prit effet quelques secondes plus tard et le blond pencha sa tête en arrière, avec un sourire con accroché aux lèvres. Et sans même jeter un regard à Dom, il lui rendit son briquet. Une fois encore, leurs doigts se touchèrent et cette fois, Lou ne tremblait pas. "Merci." Sa voix se cassa vers la fin. Il reprit une bouffée de fumée et avant de l'expulser de ses poumons, il tendit le pétard au brun. "Tiens. J'ai galéré à en trouver, mais elle est bonne. Ce n'est plus le même mec qu'avant, mais bon, ça reste raisonnable." Il se souvient encore du jour où il avait commencé à fumer régulièrement, à acheter son propre matos, etc. Mais il ne voulait pas se remémorer cette époque. Dom était là, chez lui, et c'était beau. Il se sentait si bien avec lui qu'il aurait pu venir se lover contre lui et, alors, la soirée serait tout juste parfaite. Mais Louis se contenta de se tourner sur la côté et sourire naturellement. Son petit corps s'enfonçait dans le pouf, alors que Dom restait par terre. Quel piètre hôte et ami il faisait. De même, il n'osa pas à se décaler un peu pour lui faire un peu de place. La tentation était bien trop grande pour qu'il ne puisse vraiment peser le pour du contre. "Ne reste pas par terre, il y a assez de place pour deux. Ce sera plus facile pour se passer la cigarette" En réalité, Louis était tellement fin qu'il ne prenait que la moitié d'une place. Et lorsque le brun s'installa, le blond (probablement un peu aidé par le pétard) en profita pour ressentir le moindre contact entre eux. Il se mordit la lèvre inférieure quand il vit les muscles de Dom se crisper, se contracter. Il donnerait tout. Tout pour se retrouver dans ces bras-là. Il n'y faisait pas attention, mais son coeur battait un peu plus vite. En attendant que Dom ait fini son tour, Lou plongea sa main dans le paquet de chips. "Hey, Dom. Est-ce que... Tu sais Clara de notre classe? Est-ce que tu la trouves belle?" On pouvait voir et sentir à quel point Louis n'avait aucune envie de se mouiller. Il faisait comme s'il était intéressé à une fille, alors qu'en vrai, il voulait voir ce que Dom lui répondrait. Il avait entendu une conversation entre Clara et une de ses copines, comme quoi elle était en plein crush sur le brun. Et peut-être qu'en posant cette question et en entendant la réponse de Dom, son coeur se tordra de mal, mais sa curiosité dépassait son instinct de protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 48
▵ faceclaim : matthew daddario
▵ copyright : witchling
▵ age : vingt-huit ans
▵ activity : propriétaire d'un club burlesque
▵ love interest : noah, mais son coeur appartient toujours à lou

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 2/3 libres
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Dim 9 Avr - 18:23

Dom adorait ces petites frissons qu'il ressentait lorsque Lou et lui entraient en contact l'un avec l'autre. Seul le blond lui faisait cet effet et lui donnait envie d'en avoir toujours plus. Il ne comptait plus le nombre de fois où il avait imaginé prendre la main de Lou dans la sienne lorsqu'ils marchaient et juste la serrer dans la sienne, sans compter les fois où il avait rêvé de l'embrasser, juste parce qu'il en avait envie et qu'il se demandait quel goût aurait ses lèvres contre les siennes. Les autres baisers qu'il avait échangé avec ses "copines" n'avait pas eu le résultat attendu ou recherché par Dom. Alors il prenait ce qu'il pouvait avec Lou, chaque contact de quelques secondes seulement il le gardait en mémoire et il y repensait lorsqu'il était seul. Ce n'était rien, mais ça laissait espérer Dom quelque chose de plus entre eux dans le futur. "De rien." répondit il, alors qu'à genoux face à Lou, il le observait les premiers effets se lire sur le beau visage de son meilleur ami. Il récupéra à son tour la cigarette et s'humecta les lèvres avant de prendre sa première bouffée, fermant les yeux en sentant la fumée entrer dans ses poumons, les premiers effets ne tardant pas à se faire sentir. Dom connaissait ses limites, et il savait que jamais il ne passerait à une drogue plus dure, son sport comptait trop à ses yeux pour qu'il fasse une telle erreur, mais le cannabis, c'était assez innocent pour qu'il se le permette. Et puis ça lui permettait d'être avec Lou, de partageait ce moment uniquement avec lui, un truc privilégié, quelque chose dont seuls eux avait le secret. "Elle est bonne oui...faudra que tu me dises combien je te dois." dit il en rouvrant les yeux pour regarder Lou, un petit sourire sur ses lèvres. C'était Lou qui s'occupait d'acheter, si jamais Dom se faisait chopper, il risquait de perdre sa place dans l'équipe de hockey, et c'était sans parler de la réaction de ses parents lorsqu'ils l'apprendraient. "T'es sûr ?" demanda Dom lorsque Lou lui proposa de le rejoindre sur le pouf. Il était vrai que le blond était fin, assez pour que tous les deux puissent tenir sur le pouf, malgré la carrure plus épaisse de Dom. Ce dernier prit donc l'occasion pour rejoindre Lou et se coller contre lui, appréciant ce contact prolongé et que Lou ne verrait pas d'un mauvais oeil. Il prit une autre taffe du joint, laissant s'échapper la fumée en essayant de faire des ronds ce qui le fit rire. "T'as raison, c'est beaucoup mieux comme ça." dit il avec un clin d'oeil tout en regardant Lou. Il aurait préféré pouvoir le prendre dans ses bras, nicher son visage dans son cou, mais il ne le pouvait pas, pas tant que le doute subsisterait entre eux. Et le seul moyen pour dissoudre tout ça et être sûr une bonne fois pour toute serait de se lancer, mais Dom...il n'en était pas encore là, trop effrayé par le rejet et le risque de perdre son meilleur ami. Il était entrain de prendre une troisième taffe lorsque Lou lui posa une question sur une de leur camarade. Il haussa des épaules, expirant la fumée en répondant. "Elle est jolie oui..." dit il, capable de reconnaître la beauté chez ses camarades de classe sans pour autant que cela ne lui fasse effet, pas comme avec Lou. "Mais c'est pas vraiment mon genre." reprit il avant de tendre le joint à Lou. C'est à ce moment là qu'une angoisse le prit, et si Lou lui posait la question parce que Chloe lui plaisait à lui ? Il déglutit avec difficulté, hésitant à lui poser la question qui pourrait mettre un terme à toutes envies avec Lou. Car Dom passait beaucoup de temps à s'imaginer ce que serait sa vie s'il était avec Lou : les baisers qu'ils pourraient échanger, lui tenir la main dans la rue lorsqu'ils marchaient, les soirées ciné ou bowling, ou les soirées post matchs de hockey...et c'était sans compter les autres fantasmes qui peuplaient sa tête d'adolescent en prise avec ses hormones..."Et...et toi ?" demanda t'il, préférant arracher le pansement tout de suite si tel était le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 90
▵ faceclaim : jon kortajarena.
▵ copyright : rosie <3
▵ age : 28 yo.
▵ activity : success then failed writter.
▵ love interest : he never forgot his highschool love.


CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 3/3 (free).
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Dim 9 Avr - 21:41

L'adolescent regarda les lèvres de son ami se poser délicatement sur le bout de la clope. Elles étaient charnues, elles semblaient veloutées. Il aurait voulu les goûter, juste une fois. Mais seul un bout de papier cigarette pouvait lui donner ce qu'il rêvait depuis plusieurs semaines déjà. Louis allait poser ses lèvres à son tour et il s'imaginerait que ce serait un baiser en soi. Un baiser à deux intervalle de temps. Mais ses pensées un peu trop excentriques furent interrompues par les paroles de Dom sur le coût qu'avait coûté la drogue. Ce n'était pas tous les jours qu'ils en fumaient, et encore moins Louis. Mais de temps en temps, quand le stress était difficile à supporter, ou bien quand l'ambiance s'y prêtait (aux soirées, etc), ça ne leur faisait pas bien de mal. "J'en ai eu pour 25 dollars. Mais laisse tomber, je sais que tu trouveras un moyen pour me rembourser plus tard... profitons de l'instant présent." Louis laissait carte blanche à Dom. Il lui faisait confiance et c'était une des valeur pilier de leur relation. Sans ça, ils ne seraient jamais autant rapprochés. Si Louis ne pouvait pas compter sur le brun pour le rembourser, il lui en aurait offert un peu, mais il ne l'aurait jamais invité à fumer avec lui tous les mois de l'année. Le blond s'était trop attaché à des michtos pour qu'il ne retombe dans le piège encore et encore.
Une chaleur agréable s'introduit en lui lorsque Dom vint s'installer près de lui. Louis pouvait sentir leur jambes s'entre choqués pour finalement restés en appui l'une sur l'autre. Il avait l'impression qu'il ne ressentait que ça, que son cerveau s'arrêtait net sur ce contact. Et puis, il y avait cette sensation de papillons dans son ventre qu'il savait déchiffrer, alors il bougea un peu et cassa malgré lui le contact. C'était trop risqué. Et s'il se trahissait lui-même? Il devait faire un peu plus attention, car après tout il ne connaissait pas bien l'état d'esprit de Dom à propos de tout ça. L'homosexualité, les sentiments qu'un mec pourrait avoir pour une personne du même sexe. C'était assez tabou. Ça l'avait toujours été. Ce n'était pas dans l'habitude des gays de sortir parader par exemple. Du moins, pas à Toronto. Les gens pourrait mal l’interpréter, mal vous regarder, et puis ça gênait, clairement. Alors, le blond trouva un moyen pour détourner les règles du jeu. Clara. Utiliser les filles comme excuses et comme pièges. C'était futé, certes, mais il s'était mis également dans la ligne de mire. Le petit coeur de Lou battit la chamade lorsque Dom admit que la jeune fille était en effet très belle. Son visage s’affaissa, un peu dépité par ce que venait d'avouer le brun. Et même s'il avoua après coup qu'elle n'était pas son genre, Louis avait labellisé malgré lui son ami comme étant hétérosexuel. Et il n'y avait pas plus douloureux que de savoir qu'il n'aurait jamais la chance de l'avoir. Jamais il n'aurait du écouter ces ragots. Il savait bien trop qu'ils n'avaient eu que de faibles chances d'être vrais. Il reprit le joint, cette fois nonchalamment. Et pour vouloir oublier un peu ce qui s'était dit, il tira un peu fort sur le pétard. Un peu trop d'ailleurs, car à peine la fumée arrivée jusqu'à ses poumons, Louis porta sa main à la bouche et toussa plusieurs fois, comme s'il s'étouffait. Aussi, la question de Dom apparut en plein combat avec sa gorge brûlante. Il devint tout rouge, un peu honteux d'un coup. "Quoi? Moi? Heu, non, non, pas du tout. Hm. C'était juste une question... comme ça." Quel mauvais menteur il faisait. S'était-il grillé tout seul? Parce qu'il avait vraiment eu un faible pour cette Clara, Dom savait qu'il le lui aurait dit, sans aucune hésitation. Ils étaient bien trop proches pour ne pas parler de ce genre de choses. Et pourtant, le sexe et leurs préférences n'étaient jamais entrés dans leurs nombreuses conversations. A se demander s'ils étaient réellement des mecs... "Je. Je suis juste curieux. De savoir avec qui tu traines, les filles que tu aimes, etc. On. On n'en parle pas souvent, mais... je suppose que c'est important, maintenant qu'on est pote de savoir ces choses là. C'est ce que les autres font en tout cas." Louis avait sorti du blabla à six francs six sous. En réalité, il ne voulait donner aucune excuse à Dom pour qu'il sorte de sa chambre et ne revienne plus jamais, de peur de se faire lobotomiser ou draguer par un gay. Il savait que c'était la hantise de certains mecs au lycée. Tout ce qui portait un membre génital masculin et était trop "sensible" ou efféminé" à leur goût, ils avaient la méchante habitude de les insulter de "gros pédé", avec un dégoût non discerné dans la bouche. Maintenant qu'il avait commencé la discussion, Louis ne pouvait plus y échapper. Et pour éviter qu'un silence désagréable ne les mette dans l'embarras, il enchaina une question à l'égard du brun sur le sujet. "Et sinon, quelqu'un t'intéresse en ce moment?" Cette fois, ce n'était pas par curiosité, car il aurait bien voulu arrêter la torture ici. C'était une comédie pour faire comme le mec "normal" qui n'a pas peur de parler de sexe avec son pote et est hétérosexuel à deux cent pour cent. Évidemment, Dom n'avait pas une copine, sinon il serait l'un des premiers à le savoir, mais peut-être qu'il s'en tapait une... voire plusieurs. En y pensant, Louis aurait voulu ne jamais être entré dans ce piège qui se refermait sur lui-même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▵ deadly sins : 48
▵ faceclaim : matthew daddario
▵ copyright : witchling
▵ age : vingt-huit ans
▵ activity : propriétaire d'un club burlesque
▵ love interest : noah, mais son coeur appartient toujours à lou

CHASING SHADOWS ❃
▿ availability : 2/3 libres
▿ relationships :
MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   Mer 12 Avr - 22:41

Dom sourit et fit un clin d'oeil à Lou lorsqu'il lui parla de le rembourser. Il ne voulait pas que Lou s'imagine qu'il profitait de lui, que si jamais il se faisait avoir le brun le laisserait prendre toute la faute sur lui. Il se dénoncerait à ses côtés, quitte à y perdre, mais il ne laisserait pas son meilleur ami sur la touche juste pour préserver sa réputation. Il tenait trop à Lou pour lui faire un coup pareil. Puis Dom vint le rejoindre sur le pouf, collé contre lui, l'odeur de son parfum remplissant son monde lentement. Dom se souvenait être allé dans une parfumerie une fois, juste pour trouver le parfum qu'il portait. Il avait même failli l'acheter mais il s'était ravisé au dernier moment, se disant qu'il passerait sûrement pour un mec bizarre s'il faisait ça. Cependant le contact ne dura pas aussi longtemps qu'il l'aurait voulu, Lou s'éloigna de lui mais le brun ne dit rien et il le laissa faire tout en le regardant, tout en imaginant le prendre dans ses bras sur ce même pouf et ne plus jamais le relacher. Puis vint la question, une question que Dom redoutait que Lou lui pose un jour et pourtant...il l'avait fait et Dom avait essayé de lui répondre de son mieux. Il n'avait pas mentit mais il n'avait pas admit la vérité non plus, il ne lui avait pas dit qui était son genre réel. Il fronça des sourcils, surprit lorsqu'il l'entendit tousser et il récupéra le joint tout en s'assurant qu'il reprenait bien sa respiration. Mais ça c'était avant qu'une pensée insidieuse ne s'infiltre en lui, parce que peut être que Lou avait demandé pour lui, pour savoir si c'était normal. Sa réponse ne le soulagea pas autant qu'il aurait aimé, parce que Lou, pour se protéger pouvait très bien lui dire qu'il ne l'aimait pas alors que c'était faux. Il prit une nouvelle taffe du joint, cette séance ne se passait pas vraiment comme il l'imaginait, elle turnait même carrément au fiasco. Il détourna le regard vers une des photos, écoutant Lou lui expliquait qu'il était juste curieux, et que entre garçons, c'était normal d'en parler. Et si Dom mentait la plupart du temps aux autres, il n'avait pas envie de le faire avec Lou, mais il craignait sa réaction s'il lui disait toute la vérité. "Tu as sûrement raison." dit il dans le vague avant de reprendre une bouffée et de tendre la cigartte à Lou. Il expira lentement, attendant la question qu'il savait aller venir. Peut être que c'était le moment de tout lui dire, de faire son coming out. Personne ne savait, même pas chez lui, et au lycée n'en parlons pas. Pour une fois, il ne voulait pas lutter, il était fatigué. "Oui." dit il, sans pourant regarder l'objet de ses sentiments. "Y a quelqu'un qui me plait bien...beaucoup même. Cette personne...c'est quelqu'un de très intelligent, qui parle de trucs dont personne parle..." dit Dom avec un petit rire. Le brun ne comptait plus les livres qu'il avait acheté parce que Lou en avait parlé. "C'est quelqu'un de...différent, et j'aime ça, ça me fait me sentir...mieux, comme si j'étais pas juste un sportif doué, comme s'il y avait autre chose dans la vie. Puis bon je vais être honnête, y a pas que ça, son physique est à tomber par terre, souvent je m'imagine que...enfin pas des trucs physiques hein mais genre on se tient la main, ou dans les bras l'un de l'autre. Mais j'aimerais pouvoir caresser ses cheveux ou l'embrasser mais..." Il s'interrompit en se mordant la lèvre. "J'ai peur de faire ça et que ça soit une grosse erreur, que cette personne ne ressente pas la même chose que moi." dit il, vraiment inquiet. Il osa alors lever son regard vers Lou, le regardant au travers de ses cils, prenant en compte sa beauté, la finesse de ses traits, la forme de ces lèvres qu'il voulait découvrir avec ses lèvres, ou encore caresser du bout des doigts. Allait il comprendre qu'il parlait de lui malgré ses essais pour noyer le poisson ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: flashback, feeling alive (dom & lou)   

Revenir en haut Aller en bas
 

flashback, feeling alive (dom & lou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all we do. :: let's f*ck up in toronto :: west :: residences-